Nicolas Chagny ouvre la Task Force IPv6 - le directeur général de WebForce3 aux côtés du président de l’Arcep
15 Novembre 2019 BlogÉvénement

Nicolas Chagny ouvre la Task Force IPv6 - le directeur général de WebForce3 aux côtés du président de l’Arcep

Partager

Ce vendredi 15 novembre, Nicolas Chagny se joint au président de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques, des Postes et de la distribution de la presse (Arcep) afin d’ouvrir la Task Force IPv6. L’objectif est de permettre aux participant·e·s d’aborder les problèmes spécifiques rencontrés face à la saturation de l’ancien protocole et de partager les bonnes pratiques afin d’accélérer la transition vers IPv6.

 

Le saviez-vous ? Le protocole IPv6 est au programme de la formation courte, intensive et diplômante Technicien Systèmes et Réseaux orienté Cybersécurité, par WebForce3.

 

 

IPv6 – qu’est-ce que c’est ?

 

L’Internet Protocole version 6 succèdera à la version 4, saturée. Ces protocoles réseau permettent aux serveurs de communiquer entre eux et de répondre aux milliards de demandes des internautes par des adresses IP, identités de tous périphériques (smartphone, ordinateur, tablette…) se connectant à Internet.

Jusqu’ici, l’IPv4 permettait l’adressage de ces très nombreux périphériques. Arrivée à saturation, cette version utilisait un espace d’adressage 32 bits équivalant à 4 octets. Le nombre total d’adresses IP sur Internet pouvait aller jusqu’à environ 4,3 milliards. Cette version est utilisée depuis 1983, ce n’est donc pas surprenant d’en connaître sa saturation et de devoir en ouvrir une nouvelle.

Le succès d’internet, la diversité des usages et la multiplication des objets connectés ont comme conséquence directe l’épuisement progressif des adresses IPv4.

 

L’IPv6 voit donc le jour, fort d’un grand espace d’adressage de 128 bits, la limite des adresses IP ne va pas être dépassée pendant de nombreuses décennies voire des siècles.

 

 

Ouverture de la Task Force – Nicolas Chagny et Sébastien Soriano

 

Nicolas Chagny, directeur général de WebForce3, était dans les locaux de l’Arcep dans le 12ème arrondissement de Paris accompagné de son président, Sébastien Soriano afin d’ouvrir la Task Force de cette nouvelle version IPv6.

 

Nicolas Chagny, président de Internet Society France et directeur général de WebForce3 a ainsi affirmé que « Il y a un an, lors de l’atelier, j’ai pris conscience qu’IPv6 était une condition pour les identifications de la police et de la justice et j’ai eu du mal à dormir après ça. »

Puis, il ajoute : « J’ai aussi retenu que nous avions pour mission de rendre IPv6 sexy. »

 

L’après-midi s’est déroulée de la manière suivante :

14h : Accueil des participant·e·s.

14h10 : Ouverture de l’atelier.

14h30 : Présentation du baromètre de la transition vers IPv6 en France.

15h : Présentation de la Task Force et des deux premiers groupes de travail.

15h10 : Keynote de Xavier Le Bris, RIPE NCC.

15h20 : Groupe de travail : Quel impacts de la pénurie d’IPv4 ?

  • Les alternatives en cas de non transition : achat d’IPv4 et partage d’adresses.
  • Quel(s) choix pour la transition : IPv6 dans un réseau IPv4-Only, dual-stack ou IPv4 dans un réseau IPv6-Only ?
  • Compatibilité IPv6 des équipements, application, logiciels…

16h45 : Keynote de Arnaud Ebalard et François Contat, ANSSI.

16h55 : Groupe de travail : Quels enjeux de la sécurité d’IPv6 ?

  • Sécurisation du réseau local (entreprise, datacenter).
  • Anonymisation et vie privée.
  • Problématiques du filtrage IPv6 (box, interconnexion).

18h : Appel à propositions sur les thèmes de travail.

18h10 : Restitution des groupes de travail et prochaines étapes.

 

La Task-Force se réunira deux fois par an à partir du second semestre 2019.