L’histoire de WebForce 3

Une école humaine

 

En formant au code en quelques mois, les formations WebForce 3 ont jeté un pont entre des personnes talentueuses et motivées, mais pour la plupart novices en matière de programmation, et ces métiers du code qui se multiplient à l’heure de la transition numérique, dans toutes les entreprises, petites et grandes, non seulement dans les industries du logiciel, de la téléphonie ou de l’Internet, mais aussi de la banque, de l’assurance, de l’automobile, de la distribution, du transport, des loisirs, etc.

 

Pour Alain Assouline, Président et fondateur de WebForce 3 : « WebForce 3 s’inscrit dans un dispositif global de lutte contre le chômage. Notre mission est double : offrir une solution alternative, notamment aux jeunes hommes et femmes peu diplômé.e.s, et pallier le manque de main-d’œuvre « digitale » qualifiée. L’école se positionne comme un tremplin pour l’emploi et répond au besoin croissant de talents des entreprises.»

 

Dès l’origine, la formation au métier de développeur-intégrateur web a su attirer les profils divers pour lesquels elle a été conçue: demandeurs d’emploi, qu’ils ou elles soient jeunes ou seniors, peu ou pas diplômés, mais aussi des étudiants, des informaticiens souhaitant se mettre à jour, des graphistes souhaitant acquérir de nouvelles expertises, de futurs créateurs de start-up… Les apprentis codeurs apprécient la dimension très opérationnelle des enseignements prodigués (HTML5, CSS3, JavaScript, Angular, PHP, SQL, etc.) par des professionnels du web.

 

Alain Assouline, Président et Fondateur de WebForce3

 

Président et fondateur de l’agence de communication interactive Les Argonautes en 1994, Alain Assouline est un pionnier du Web. Directeur artistique senior chez RSCG en 1975 à l’âge de 20 ans, expert et formateur Apple lors du passage des médias papiers au numérique, formateur à l’écriture interactive pour des grands groupes français, inventeur du concept de base de données communicante qui annoncera la naissance des CMS, pionnier du numérique, son parcours est celui de quelqu’un qui aime anticiper et accompagner le changement. Président de l’Institut Edgar Quinet, organisme de formation pour les élus locaux particulièrement orienté sur l’accompagnement du changement et le numérique. Membre du collège de l’Académie de l’Intelligence économique. Il est également Président du Cinov-IT, qui regroupe les TPE-PME du secteur numérique.

 

Olivier Bréchard, Directeur général de WebForce3

 

Après un début de carrière dans le secteur de la communication et de l’édition (groupe Cegetel, groupe TBWA, Transboréal, 00h00.com, etc.), Olivier BRÉCHARD se consacre depuis une dizaine d’années à l’innovation en matière d’éducation et de formation, en France et à l’international. En tant que directeur exécutif du World Innovation Summit for Education (WISE), de 2008 à 2012, il a déployé des programmes réunissant les meilleurs experts issus tant des institutions académiques et publiques, que du milieu associatif et du secteur privé. Olivier a depuis complété son expertise et son réseau mondial en accompagnant des initiatives comme l’Open Education Challenge (OEC), lancé sous l’égide de la Commission européenne, ou encore Global Education Futures (GEF), vaste projet de prospective initié en Russie, portant sur l’éducation ainsi que sur l’avenir des métiers et du travail. Outre son rôle au sein de WebForce 3, Olivier accompagne des acteurs français de l’éducation, comme l’association SynLab ou encore le comité de suivi du PIA Numérique Educatif.