WebForce3 forme dix nouvelles personnes sous main de justice avec le soutien de la région Auvergnes-Rhône-Alpes
19 Avril 2021 FormationsPartenariatSociété

WebForce3 forme dix nouvelles personnes sous main de justice avec le soutien de la région Auvergnes-Rhône-Alpes

Partager

Après un premier projet expérimental en région Auvergnes-Rhône-Alpes, WebForce3 poursuit cette année son projet #Code4Change pour la formation de personnes sous main de justice avec le soutien du Ministère de la justice et l’agence du TIG (travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle), et le financement de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP).

 

En 2021, la région renforce ce partenariat et finance la formation pour dix détenus

L’école WebForce3 Lyon a effectué en février deux journées de recrutement à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas. 25 détenus avaient postulé. Seulement 10 stagiaires étaient retenus. Ils ont débuté leur formation Intégrateur Web pendant leur période de détention.

A partir du 9 mars 2021, ils ont entamé avec la partie Front-End du métier de développeur, pour ensuite se préparer à intégrer la formation Back-End à la sortie de Mai 2021 !

Des nouvelles sessions vont voir le jour, notamment une première session qui a débuté le 19 avril et finira le 19 juillet. La prochaine se tiendra du 27 septembre au 24 décembre.

 

Une première expérimentation réussie de #Code4Change en 2020

Durant le printemps 2020, une dizaine de détenus au sein de la Maison d’arrêt de Lyon-Corbas, avaient bénéficié d’une formation d’Intégrateur Web, d’une durée de trois mois et animée par un formateur professionnel sensibilisé. Ces 10 détenus ont tous obtenu leur certification professionnelle CNCP reconnue par les professionnels (catégorie C) : « Techniques d’intégration web ». La formation est également rythmée par des ateliers de découverte de l’écosystème digital et des ateliers de coaching pour rechercher un emploi et développer des softs skills. La formation se clôture par une semaine pour créer un projet web de A à Z.

« L’équipe de la Maison d’arrêt a permis de faciliter la communication et la bonne mise en œuvre de cette formation. Les surveillants et autres détenus ont été admiratifs de voir les stagiaires réussir à coder et à concrétiser une tâche. Cela n’a pas toujours été simple mais c’est un bilan extrêmement positif que je retiens. » Christian Migliore, formateur.

 

Une passerelle dedans/dehors pour éviter le décrochage

La formation des personnes détenues se fait en prison mais elle est également tournée vers l’extérieur. La continuité des parcours dedans/dehors est encouragée et des aménagements de peine sont possibles pour poursuivre la formation à l’extérieur au sein des écoles WebForce3 (et gratuitement). Cette passerelle permet d’engager et motiver les détenus dans leur réinsertion professionnelle dès la sortie de prison, là où 59% des sortants de prison récidivent dans les 5 ans, faute d’accompagnement.

« Il y a du temps, on a le temps d’apprendre. Si on ne fait rien, on perd une habitude de travail et quand on fait une activité on a confiance en soi. Je suis plein d’espoir sachant que c’est la même formation que ceux qui sont à l’extérieur. J’ai une certification, j’aurai les mêmes chances et capacités pour me présenter à des offres d’emploi. » Jo, apprenant.