Zoom sur nos engagements Handicap dans le cadre de la SEEPH 2021

Du 15 au 21 novembre a lieu la SEEPH 2021. Pour sa 25ème édition, nous vous proposons un rappel des actions et des chiffres prouvant l’implication de WebForce3 pour l’insertion des personnes handicapées dans les métiers du numérique.

 

La Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

Créée en 1997 par LADAPT, la SEEPH voit sa 25ème édition se tenir en cette fin novembre 2021.

Cette semaine est devenue un rendez-vous incontournable pour les demandeur·se·s d’emploi en situation de handicap, les recruteurs et les chefs d’entreprise. La SEEPH est l’occasion de s’interroger sur les différents dispositifs mis en place par toutes et tous afin de faciliter l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

L’événement permet à chacun·e de se mobiliser pour sensibiliser, informer et agir sur l’employabilité des personnes en situation de handicap.

Cet événement est également devenu un temps de référence annuel pour permettre aux entreprises d’évaluer leur stratégie handicap.

 

Pour une insertion durable des personnes en situation de handicap

Depuis sa création en 2014, WebForce3 engage des actions inclusives afin de permettre à toute personne handicapée (détenant une BOETH ou RQTH) d’avoir accès à un emploi dans le numérique. Voici les actions menées qui créent de l’impact et de l’insertion durable vers l’emploi.

 

8% c’est le pourcentage de talents en situation de handicap formés au sein du réseau d’écoles en 2020-2021

En savoir plus sur notre bilan 2020

 

Notre politique handicap nommée Handi4Change

Handi4Change est un projet porté par WebForce3 qui répond à une urgence : un demi-million de personnes en situation de handicap n’ont pas accès à l’emploi à cause de leurs difficultés d’accès à une formation adaptée.

Lauréat du concours Google.org Impact Challenge 2019, il s’agit d’un dispositif de formation entièrement modulaire et adaptable au besoin en compensation et au rythme d’apprentissage de chaque apprenant·e.

L’objectif ? Former 1000 personnes en situation de handicap aux métiers en tension du numérique avec un accompagnement vers l’emploi adapté.

  • 90 % de sorties positives.
  • 80 % de satisfaction.

Au-delà de l’objectif d’intégration de personnes handicapées dans ses sessions de formation, WebForce3 travaille dans une logique spécifique. Et ce d’un point de vue :

  • Du handicap (autisme Asperger, accidenté de la vie…)
  • Du rythme
  • De la modalité pédagogique (horaires, temps de repos, replay des cours, télé-présentiel…)
  • De l’ergonomie de la salle de classe
  • Du matériel informatique
  • De l’accessibilité des outils
  • L’accompagnement
  • De la sensibilisation des ses équipes pédagogiques
  • De l’insertion professionnelle.

Chaque école dispose d’un référent handicap formé et sensibilisé.

 

THalent Digital avec l’Agefiph

Thalent Digital est un parcours accessible à toutes et tous vers les compétences et les métiers du numérique ! L’objectif ? La formation et le recrutement de 500 talents en situation de handicap entre 2020 et 2022.

Les situations de handicap ne sont pas un frein pour profiter du formidable levier d’insertion professionnelle que sont les métiers du numérique.

Les employeurs sont à la recherche en continu de talents pour ces métiers. Le programme THalent digital permet à 500 candidat·e·s qualifié·e·s, de rejoindre des entreprises responsables et engagées. THalent digital, c’est :

  • Un parcours qui s’adresse aux demandeur·se·s d’emploi reconnu·e·s handicapé·e·s porté par des acteurs experts du handicap et de la formation professionnelle : Agefiph, Amnyos, APF, OPCO Atlas, Simplon et WebForce3.
  • Des formations qui débouchent soit sur un titre professionnel reconnu et visé par le Ministère du travail, soit sur une ou plusieurs certifications professionnelles reconnues par les entreprises.
  • Des formations modulaires et adaptées au handicap de chacun : accessibilité des outils pédagogiques, adaptations des postes de travail, environnement et modalités de formation, équipes sensibilisées aux enjeux du handicap.
  • Un accompagnement renforcé vers l’emploi et des actions de sensibilisation à destination des entreprises.
Thalent digital est une alliance de professionnels du handicap, de la formation professionnelle et d’entreprises mobilisée au service de la formation et de l’emploi des personnes en situation de handicap.

Les personnes en situation de handicap sont en capacité de s’épanouir et s’intégrer durablement au sein du secteur du numérique qui façonne dès aujourd’hui le monde de demain.

D’ici 2023, près de 500 personnes en situation de handicap seront formées aux métiers du numérique.

Les métiers préparés grâce aux formations THalent digital :

 

Handicap chez WebForce3 – Notre expert en parle

Cécilia Sanchez, Référente Handicap chez WebForce3, répond à 3 questions :

 

La SEEPH 2021, ça représente quoi pour vous cette année ?

“Nos équipes sont très impliquées pour l’inclusion des personnes en situation de handicap, que ce soit dans des formations mixtes ou dédiées. Cette année, nous avons déjà accueilli plus de 160 personnes concernées dans nos formations. La SEEPH, c’est le bon moment pour évaluer ce qui a été effectué et ce qu’il reste encore à faire. Cela offre également la possibilité de prendre connaissance des actions de tous ceux qui œuvrent dans le même sens que nous, de nous inspirer et de nouer de nouveaux partenariats.”

 

Quelles sont les prochaines actions menées par le réseau pour plus d’inclusion des PSH ?

“La formation de nos équipes restera un levier fort pour professionnaliser nos pratiques afin d’accueillir, de former et d’accompagner vers un emploi durable les personnes en situation de handicap. Dans une même typologie de handicap, chaque personne a des besoins différents. L’amélioration continue de nos pratiques reste un enjeu important.

Pour ce faire, nous allons continuer de développer nos réseaux de partenaires spécialistes du handicap. Leur expertise et notre travail collaboratif nous permettent de réaliser des diagnostics des besoins de compensation de qualité et de réaliser des suivis personnalisés pour prévenir les décrochages et favoriser la réussite de chacun.

Notre volonté est de pouvoir proposer à terme pour l’ensemble de nos bénéficiaires des formations universalisantes. Concrètement, cela consiste à demander à nos formateurs de ne proposer que des supports de cours accessibles aux dyslexiques par exemple. Mais nous allons plus loin en formant nos formateurs afin qu’ils appréhendent les particularités de fonctionnements cognitifs impliqués dans les processus d’apprentissage de certains de nos bénéficiaires pour concevoir des contenus pédagogiques accessibles et inclusifs.

Pour le moment, nous travaillons au coup par coup en fonction des besoins spécifiques. Avec le recul et l’évaluation des stratégies pédagogiques nous serons en mesure de proposer des modalités pédagogiques innovantes qui permettront au plus grand nombre de suivre et de réussir dans nos formations.”

 

Quels sont les challenges à relever pour favoriser l’insertion en entreprise ? Quel défi pour les entreprises ?

“Le premier défi que les entreprises doivent relever est selon moi de faire confiance !

Je crois que les entreprises ont bien conscience de la nécessité de rendre accessible leurs postes au plus grand nombre et notamment aux PSH. Les besoins de recrutement sont importants et les salariés sont volatiles dans les métiers du numérique.

Au-delà du respect de la contrainte légale, embaucher des travailleurs handicapés constitue une plus-value certaine pour l’entreprise.

80% des personnes en situation de handicap travaillent en milieu ordinaire et non pas ou peu besoin de compensation. Il y a encore beaucoup trop de préjugés à déconstruire.

La meilleure manière de réussir le recrutement d’une personne handicapée est de considérer d’abord ses compétences et d’analyser le poste qu’elle va occuper. Ensuite, il s’agit d’envisager des aménagements, si besoin.

Grâce à notre réseau nous formons de plus en plus de personnes en situation de handicap qui sont très motivées et déterminées à trouver des emplois durables. Notre savoir-faire en ingénierie de formation nous permet même de proposer, quand c’est nécessaire, des formations sur-mesure.

Aujourd’hui, seules 22% des personnes en situation de handicap qui travaillent en milieu ordinaire ont un niveau bac+2 et plus. Pour pouvoir devenir inclusives, les entreprises doivent ouvrir les recrutements sur des profils qui seront moins qualifiés mais tout aussi compétents grâce aux formations professionnelles et à l’alternance.

Bref je me répète mais embaucher des PSH est une véritable plus-value pour les équipes.  Chez WF3, nos recherches sur les stratégies d’apprentissage bénéficient à tout le groupe par exemple. N’hésitez plus !”

4 conseils pour être productif et retrouver de bons réflexes !

Nous connaissons un retour “à la normale” depuis cette rentrée de septembre 2021 – Malgré le maintien du masque, les mesures sanitaires, le télétravail… la productivité se doit d’être renouvelée et d’être optimale. Quels sont les petits gestes, habitudes ou évidences oubliées à remettre en place dans son quotidien professionnel ?

 

Conseil n°1 : Non à l’accumulation !

Grande ennemie de la productivité, l’accumulation de tâches vous empêche d’y voir clair, d’être efficace sur chacune et de vous organiser intelligemment.

Voyez quelles sont les priorités, les TPI (Tâches les plus importantes) et concentrez-vous d’abord dessus. En faisant cela, vous verrez le grand tableau se dessiner tout seul et les détails devenir évidents et simples à peindre.

Essayez également de vous atteler au gros boulot en matinée, juste après que le café ait fait effet. Repousser les TPI est dangereux car amène l’accumulation d’autres tâches secondaires qui démotive, pour la journée, le retour à l’important !

 

Conseil n°2 : Communiquer !

Oh je vous vois venir : “Merci, on le sait, évidemment…”

Oui, on le sait toutes et tous, la communication est une clé de la productivité professionnelle mais aussi sociale, sentimentale, culturelle etc… Pourtant, c’est le grand problème de beaucoup de personnes. Soit on ne communique pas assez, soit on communique mal. Il faut bien comprendre que ce n’est pas en se renfermant et en essayant de tout régler par soi-même que vous serez productif·ve.

Vous avez obligatoirement un·e collègue, un·e supérieur·e, un·e ami·e ou un membre de votre famille prêt à vous écouter et vous aider, qu’elle ou qu’il en soit capable ou non. Le simple fait de s’ouvrir permet à votre réflexion et votre productivité de s’ouvrir également.

 

Conseil n°3 : Pas de stress – Soufflez quand vous le pouvez !

Ah le stress, cet ennemi toujours présent, dans un coin de la pièce, épiant le moindre signe pour bondir sur sa proie tel un fauve affamé ! Contrairement à un morceau de viande, nous sommes toutes et tous en mesure de repousser et diminuer le stress. Repousser et diminuer, pas éliminer, car il reste un facteur de productivité important. Le stress, à juste dose, est un très bon ami. Mais il peut être entrave au travail et à la bonne santé.

D’après l’Association américaine de psychologie, pour réduire le stress, faites de l’exercice, écoutez de la musique, passez du temps avec des amis ou de la famille, faites-vous masser, promenez-vous, méditez ou faites du yoga…

 

Conseil n°4 : Comptez sur votre production, ne comptez pas le temps de travail.

C’est un grand souci de productivité que de se rendre compte du temps passé à faire une tâche. Si vous passez 4 heures sur un travail alors que vous pensiez n’y passer qu’une heure, votre motivation va en prendre un coup. Mais vous pouvez, grâce à ce travail préalable, vous retrouver ensuite à finir une tâche que vous pensiez longue et prenante en 30 minutes et avec le sourire !

Le temps qui passe n’est pas un facteur de productivité. Un footballeur peut être mauvais pendant 80 minutes, il peut faire gagner son équipe en marquant deux buts en 10 minutes.

Réalisez ce que vous accomplissez, vos réussites, vos restes, vos ratés, pas le temps que vous y avez consacré.

WebForce3 lance une 3e formation en milieu carcéral au métier de Développeur Web 

WebForce3 a lancé la troisième session de son programme à destination de personnes incarcérées Code4Change. L’objectif : lutter contre la récidive et contribuer à doter le tissu économique des ressources en talents numériques dont la France continue à manquer cruellement.

 

Le projet Code4Change – Contre la récidive et vers l’emploi

En Auvergne-Rhône-Alpes, où le programme Code4Change a été lancé en 2020 en pleine crise sanitaire, le secteur du numérique crée plusieurs milliers de postes chaque année et reste déficitaire en candidat·e·s. Un des métiers les plus concernés par cette pénurie de main d’œuvre est celui de Développeur Web et Web mobile.

Si l’on parle de chiffres concrets, il faut noter que 63% des personnes sortant de prison sans accompagnement y retournent dans les 5 ans. Avec une surpopulation carcérale de 142%, les conditions de préparation de la période qui suit l’incarcération sont bien souvent compliquées. Dans le même temps, on estime à 80 000 le nombre de postes vacants dans le digital.

“C’est un pari un peu fou, fait un jour au détour d’une discussion avec une personne du ministère de la Justice qui constatait tout notre impact sur l’emploi” raconte Maxime Delayer, directeur national du réseau d’écoles WebForce3.

 

De détenu au monde du travail grâce à WebForce3

Depuis octobre 2021, Webforce3 Lyon propose une nouvelle formation de Développeur Web et Web mobile à la Maison d’Arrêt de Lyon Corbas : Code4Change.

Dix détenus libérables prochainement suivront ainsi un cursus de 315 heures avec un objectif : maîtriser des compétences techniques d’intégration web.

Ces compétences se verront utiles dans le cadre de la réalisation de sites et applications web de qualité professionnelle utilisant les langages HTML, CSS et Javascript.

Il s’agit de la première formation digitale certifiante menée en milieu fermé.

A l’issue de cette formation Code4Change, ils pourront obtenir une certification et travailler en tant que Développeur Front-End dès leur libération. Ils pourront également s’orienter vers une formation plus approfondie et passer les modules de développement web pour devenir Développeur Full Stack.

Des cours et un suivi post-formation sont prévus pour accompagner les détenus dans leur recherche de stage, de contrats d’alternance ou de contrats de travail. Ils ont déjà bénéficié aux lauréats des deux premières sessions qui ont convaincu WebForce3 de continuer à déployer cette initiative.

Cette formation est désormais en développement dans plusieurs régions.

Les formations WebForce3 initiées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été mises en place grâce aux efforts concertés de la Région, la DISP (Direction interrégionale des services pénitentiaires), la Maison d’Arrêt de Lyon Corbas, le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP).

 

Les compétences techniques visées

  • Comprendre le Web et le Web Mobile
  • Réaliser l’intégration HTML/CSS dans le respect des normes
  • Appliquer les bonnes pratiques du Responsive et Webdesign
  • Créer des pages web interactives avec JavaScript et jQuery
  • Utiliser les frameworks front-end Bootstrap et Angular
  • Développer une application mobile hybride avec Ionic et Cordova
  • Mettre en place une solution web de type CMS avec WordPress

La formation est rythmée par des ateliers de découverte de l’écosystème digital et des ateliers de coaching pour rechercher un emploi et développer des softs skills. La formation se clôture par une semaine destinée à créer un projet web de A à Z.

WebForce3 participe au Village Numérique 2021 de Pôle Emploi Île-de-France

Pour sa 7ème édition, le Village Numérique de Pôle Emploi se tiendra en ligne et accueillera les demandeur·se·s d’emploi de la Région Île-de-France. Venez donc y rencontrer les écoles WebForce3 d’IDF !

 

 

Le Village Numérique de Pôle Emploi

Du 16 au 17 septembre 2021, le Village Numérique de Pôle Emploi aura lieu en ligne. Cet événement crucial du numérique permet à toutes et tous de découvrir les nouveaux métiers du numérique. En tant que réseau d’écoles délivrant des formations pour ces métiers d’avenir qui recrutent, WebForce3 y sera évidemment présent !

  • Rencontrer la quasi-totalité des organismes de formation de la Région Île-de-France.
  • Écouter des personnalités du secteur du numérique.
  • Découvrir les métiers en rencontrant des professionnels ou en pratiquant lors d’ateliers.
  • Bénéficier de conseils de Pôle Emploi, l’APEC et du Conseil Régional Île-de-France.
  • Proposer ses compétences auprès d’entreprises partenaires qui recrutent, pour les personnes sortant de formation ou déjà compétentes dans un domaine.

L’inscription est gratuite et ouverte à toutes et à tous.

 

Les exposants

Lors de ces deux jours de Village Numérique de Pôle Emploi Île-de-France en ligne, les participant·e·s pourront aller à la rencontre de 91 exposants. Effectivement, 30 entreprises qui recrutent seront présentes et 61 organismes de formation y présenteront leurs formations.

 

Trouvez la formation adaptée à votre projet

  • WebForce3 (of course)

Et partez à la rencontre de nos partenaires tels que : Codataschool, La Grande École du Numérique, Social Builder

 

Trouvez un emploi d’avenir dans le numérique

 

Découvrez le programme des ateliers, des live-métiers et des tables-rondes

 

Ouverture et inauguration de WebForce3 à La Courneuve !

Le jeudi 9 septembre a eu lieu l’inauguration de la nouvelle école WebForce3 à La Courneuve en Seine-Saint-Denis.

Retour sur une journée symbolique pour l’insertion et l’emploi des jeunes dans ce territoire d’Île-de-France.

Inauguration WebForce3 La Courneuve

WebForce3 La Courneuve – une école en plein quartier

Le numérique est un domaine d’avenir qui recrute massivement, et ce, dès bac+2. Un emploi créé sur trois est lié à ce domaine de nos jours. En tant que réseau d’écoles particulièrement inclusif, WebForce3 propose des formations accessibles et ouvertes à toutes et tous.

Il est donc évident pour WebForce3 de s’installer dans des territoires comprenant de nombreux jeunes éloignés de l’emploi afin de les en rapprocher. L’objectif est d’offrir à ces jeunes un accès ou un retour rapide à l’emploi, permettant par la même occasion à des départements en difficulté d’en sortir sur le moyen et long terme.

Ainsi, dans les 6 mois qui suivent la formation, 60% des alumni de WebForce3 retrouvent un emploi, 30% choisissent de poursuivre une formation ou devenir indépendant. WebForce3 compte donc 90% de sorties positives en fin de formation sur plus de 6 000 personnes formées et accompagnées.

89% des apprenant·e·s estiment que la formation WebForce3 a eu un impact pour trouver leur nouvel emploi.

C’est donc vers cet objectif d’insertion dans l’emploi que s’inscrit ce projet d’école du numérique à La Courneuve. 

 

Découvrez notre publication LinkedIn

 

Le numérique comme réponse au chômage des jeunes

La Courneuve connaît le taux de chômage le plus élevé de Seine-Saint-Denis (26%). Le maire de La Courneuve a donc pris des engagements politiques forts sur l’emploi (mot d’ordre « 1000 chômeurs de moins en 2024 ! »). Forts de cette ambition partagée, les parcours de formation aux métiers du numérique proposés par WebForce3 La Courneuve ont vocation à constituer un tremplin vers l’emploi pour l’ensemble des habitant·e·s de cette ville dynamique. Car à La Courneuve, près d’un habitant sur deux à moins de 30 ans tandis que le taux de chômage des 15-24 ans est de 40%…

Alors que le département de Seine-Saint-Denis fait depuis quelques années l’objet d’investissements significatifs, la création de cette école du numérique doit permettre que ce développement économique se traduise en opportunités d’emplois durables pour tous les Courneuviens.

 

WebForce3 La Courneuve – un parcours de formation professionnalisant

WebForce3 proposera, dans le cadre de cette école du numérique à La Courneuve, des parcours en apprentissage aux jeunes de 16 à 29 ans pour leur permettre de s’insérer plus facilement dans l’emploi.

Ces parcours en apprentissage s’articulent en 3 temps :

  • La formation intensive chez WebForce3 pendant trois mois et demi afin d’être immédiatement opérationnel en entreprise.
  • Alternance pendant 8 mois, à raison de 3 à 6 semaines en entreprise et une semaine en formation.
  • Immersion complète en entreprise pendant les trois derniers mois du contrat d’apprentissage.

Au-delà de l’insertion dans l’emploi, cette école aura enfin vocation à constituer un grand espace de médiation numérique au cœur de La Courneuve en permettant de recevoir, à l’issue des formations, des publics en situation d’exclusion numérique. Cette activité de médiation numérique aurait vocation à bénéficier à tou·te·s les habitant·e·s de La Courneuve.

 

Un premier parcours de prépa-apprentissage Fabrik Ton Parcours a été mis en œuvre durant les mois de juin et juillet.

 

Une session de formation à la certification de Technicien(ne) Supérieur(e) systèmes et réseaux (TSSR) démarre en septembre. D’autres formations seront annoncées dans les prochains mois.

 

Au programme de l’inauguration de l’école de La Courneuve

18h30 : Arrivée des participant·e·s.

18h35 : Discours d’ouverture de Gilles Poux, maire de La Courneuve.

18h40 : Discours de Stéphane Troussel, président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis.

18h45 : Alain Assouline, président de WebForce3

18h50 : Nathalie Geloto, responsable de WebForce3 La Courneuve.

19h00 : Témoignages de bénéficiaires de la prépa-apprentissage #FabrikTonParcours de cet été.

19h15 : Inauguration officielle et visite des locaux qui finit sur un délicieux cocktail apéritif.

 

Inauguration de #FabrikTonParcours à La Rochelle !

Ce mercredi 1er septembre a eu lieu l’inauguration du projet #FabrikTonParcours de La Rochelle aux côtés de nos partenaires Régie de quartiers Diagonales et son service Net Solidaire, ainsi que la SNCF Gares & Connexions. Retour sur un événement qui priorise les jeunes afin de les accompagner vers l’emploi.

Cet été, plus de 100 jeunes éloigné·e·s de l’emploi partout en France, et majoritairement issu·e·s des quartiers prioritaires de la Ville, ont participé à cette prépa financée et rémunérée par l’État. Avec une volonté : définir son projet professionnel dans le numérique, choisir un métier et une formation en apprentissage à la rentrée.

 

#FabrikTonParcours à La Rochelle : aider les jeunes à définir leur projet professionnel dans le numérique

Depuis le 1er juillet, la prépa-apprentissage Fabrik Ton Parcours accueille quinze jeunes issu·e·s des quartiers à La Rochelle au sein de la Gare de La Rochelle.

Mais #FabrikTonParcours, qu’est-ce donc ?

Une prépa-apprentissage financée et rémunérée par l’État, qui accompagne partout en France 1250 jeunes âgé·e·s de 18 à 29 ans issu·e·s des quartiers prioritaires de la ville sans emploi, sans formation ou sans diplôme. Le dispositif a été élaboré dans le cadre de l’appel à projet « Prépa apprentissage #Demarretastory » du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Inclusion et financé dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences – piloté par Carine Seiler, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.

Ce dispositif dure 3 mois et permet aux jeunes de trouver leur voie et décrocher un contrat en apprentissage dans des métiers et secteurs impactés par les innovations digitales. L’objectif de ce dispositif, s’inscrivant profondément dans l’ADN de WebForce3, est d’aider les jeunes à trouver leur voie à travers différentes activités pédagogiques, sociales et sportives. À la fin du parcours, ces jeunes pourront choisir un métier et décrocher une formation et un contrat en apprentissage dans des métiers et secteurs porteurs impactés par les innovations digitales.

  1. Des ateliers préparatoires pour booster ses soft skills, ses compétences et son orientation.

Ce temps est consacré à la remobilisation, à la construction du projet professionnel, à l’identification des compétences et au travail de ses savoir-être professionnels. La rencontre de professionnels, les visites d’entreprises, la découverte de métiers ainsi que le diagnostic de compétences permettent aux jeunes de cibler un ou plusieurs métiers.

  1. Des ateliers projets pour consolider leur connaissance des métiers

Des ateliers pratiques sont proposés pour expérimenter, fabriquer, tester et prendre conscience de la satisfaction de créer ou de faire aboutir un projet. C’est l’occasion de travailler en groupe et d’aborder le respect d’un besoin ou d’un cahier des charges.

  1. Un stage ciblé en adéquation avec ses aspirations professionnelles

Le stage permet aux jeunes d’avoir une première expérience professionnelle en lien avec leurs aspirations, leurs qualités et leur projet professionnel, ouvre une porte vers le contrat d’apprentissage et permet d’entrer dans la formation et la vie active par un projet professionnel consolidé et préparé.

Tout au long du parcours est intégrée la pratique sportive comme vecteur d’intégration et de solidarité (ensemble on va plus loin), de valeurs communes et de cohésion (apprendre à perdre et à gagner).

La découverte de ces métiers porteurs se fait sous l’angle du numérique, car transversal et affectant tous les domaines. Le numérique est donc le facteur commun d’expérimentation, d’engagement et de mise en valeur des métiers (modernes et d’avenir).

 

 

L’alternance dans le numérique : une voie d’avenir et accessible à tou·te·s

Ce projet à impact social et solidaire ancre une fois de plus l’ADN de WebForce3 ; qui est de favoriser l’inclusion numérique des personnes éloignées de l’emploi. En proposant des programmes adaptés et des formations professionnelles accessibles à toutes et tous ; pour réduire la fracture numérique et répondre aux besoins des entreprises en recherche de talents.

La formation en apprentissage permet à des jeunes décrocheur·se·s de suivre une formation d’excellence et pratique en entreprise. En 2020, on comptait 500 alternant·e·s en entreprise et 9 % de jeunes issu·e·s des quartiers prioritaires de la Ville.

 

Découvrez une partie du Live de l’inauguration sur Twitter

 

Parmi les invités cette l’inauguration #FabrikTonParcours

L’inauguration de #FabrikTonParcours de La Rochelle a commencé à 14h dans les locaux de la Gare SNCF de La Rochelle.

  • Nicolas Chagny, Directeur général de WebForce3
  • Vincent ENARD, Directeur de la Régie de Quartiers Diagonales
  • Pierre Gasté, Coordinateur du service Net SOLIDAIRE
  • Stéphane Lambert, Directeur régional de Gare et Connexions SNCF

Élus de La Communauté d’Agglomération de La Rochelle

  • Marie Nédellec, conseillère communautaire en charge de la Transformation Numérique et Systèmes d’Information
  • Jérôme Valais, Direction Transition Numérique

Élue de la Ville de La Rochelle

  • Josée Brossard, Conseillère municipale déléguée. chargée du secteur Sud (Petit Marseille, Villeneuve-les-Salines, Les Minimes, Tasdon, Bongraine)

Élues de la Région

  • Katia Bourdin, Conseillère régionale Nouvelle Aquitaine Elue opposition
  • Jocelyne Genin, Chargée de mission partenariat Région Missions Locales de Nouvelle-Aquitaine / Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine

Acteurs de l’emploi

  • Marion Pichaud, Uniscité
  • Pascale Gagnere, Pôle-Emploi
  • Jean-Marc Gaignard, Président de Digital Bay

Gare SNCF

  • Stéphane Lambert, directeur gare et connexion Région Nouvelle Aquitaine
  • Frédéric Matha, Directeur des gares Poitou Charentes

 

Lisez l’article de France Bleu

La Courneuve, un territoire numérique et créatif qui crée de l’inclusion par l’emploi

À l’occasion de la 21ème édition de la Rencontre “Territoire numérique et créatif” sur le volet emploi, WebForce3 La Courneuve a présenté ses formations. Retour sur un événement numérique qui a marqué le territoire de La Plaine Saint-Denis.

 

La Courneuve : un territoire toujours plus numérique et créatif

Cette 21ème édition de la Rencontre “Territoire numérique et créatif” est organisée par la Maison de l’emploi du territoire de Plaine Commune réunit les entreprises et organismes de formation des filières numériques et créatives et les partenaires de l’emploi et de l’insertion afin d’échanger sur leurs problématiques liées au recrutement et à la formation. Elle a eu lieu le 24 juin 2021 en présentiel au Siège de Plaine Commune de La Plaine Saint-Denis.

On pouvait y trouver 45 participants sur 37 structures différentes :
– 10 entreprises
– 5 associations
– 10 organismes de formation (dont WebForce3)
– 3 structures de l’emploi et de l’insertion
– 2 établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche
– 7 élus et institutions.

Cette Rencontre aura notamment permis d’échanger sur des sujets phares pour l’emploi et l’inclusion de profils sortis du système :
– Le soutien renouvelé de la DRIEETS au plan d’action des Maisons de l’Emploi du territoire de Plaine Commune et d’Aulnay-sous-Bois dans le domaine du numérique.
– Les projets d’inclusion numérique sur le territoire : Plaine Connexion, porté par les associations Emmaüs Connect et SFMAD, et CléA Numérique, porté par le Groupe La Poste et l’AFPA.
– Le bilan positif des actions de formation aux métiers du numérique :
– Les 14 futur·e·s technicien·ne·s de maintenance en data centers formé·e·s par LEA-CFI sur son Campus de Paris-Gambetta effectuent actuellement des stages d’une durée de 3 semaines dans les entreprises Equinix et Interxion (respectivement 5 et 9 stagiaires) avant un retour en centre pour une semaine et un recrutement en CDI par ces entreprises à partir de la mi-juillet.
– L’implantation de WebForce3 à La Courneuve se concrétise par une première action : une session de “pré-apprentissage” aux métiers du numérique de fin juin à fin août 2021, ciblant les 18-29 ans et visant à préparer leur entrée en formation, les orienter vers une formation adaptée à leurs niveaux et attentes et les accompagner dans leurs recherches d’une entreprise en alternance. 10 apprenant·e·s ont été sélectionné·e·s pour ce parcours de formation nommé #FabrikTonParcours.
– Orange a partagé avec les participant·e·s son expérience de l’adaptation d’un grand groupe au télétravail dans le contexte contraint de la crise sanitaire et fait part des travaux en cours sur l’organisation d’un travail hybride dès septembre 2021, avec des ateliers par équipes destinés à poser collectivement les modalités du télétravail dans la société.

 

Retour sur le programme de cette Rencontre

8h35 – 8h40 : Introduction par Mauna Traikia, Conseillère territoriale au développement numérique.
8h40 – 8h50 : Appui au plan d’action numérique de la Maison de l’Emploi du Territoire par DRIEETS IDF.
8h50 – 9h20 : Formations aux métiers du numérique.
Technicien de maintenance en data center par LEA-CFI, EQUINIX, INTERXION.
Présentation de la Session de “Pré-apprentissage”, accompagnement Ville de La Courneuve / Plaine Commune WebForce3 La Courneuve.
9h20 – 9h40 : Crise Sanitaire et télétravail : Le retour d’expérience d’Orange par la Société Orange.
9h40 – 10h : Inclusion Numérique.
Plaine Connexion par Emmaüs Connect, SFMAD, WeTechCare.
CLEA Numérique par le groupe La Poste et l’AFPA.
10h – 10h25 : La parole aux acteurs avec des interventions diverses.
10h25 : Conclusion.

 

La 22ème édition de la Rencontre « Territoire numérique et créatif » est programmée, toujours en présentiel, le jeudi 28 octobre 2021 de 8h30 à 10h30.

#FabrikTonParcours : étape #1 Un team building gamifié et positif !

Depuis le lundi 21 juin 2021, de nombreuses sessions de formation #FabrikTonParcours ont démarré partout en France. Retour sur la première semaine d’un dispositif qui reboost l’orientation des jeunes !

 

 

En Occitanie, la cohésion d’équipe au rendez-vous

En partenariat avec Rebonds et avec le soutien de la Région Occitanie, la session de formation #FabrikTonParcours des écoles WebForce3 Toulouse et Montpellier a démarré avec de nombreux sourires. Les deux premiers jours étaient consacrés à la cohésion d’équipe  ! Au programme de cette première semaine de team building : de l’accrobranche et de la randonnée avec notre partenaire : l’association Rebonds.

Les 8 apprenant·e·s ont ensuite mis les pieds dans le plat en rencontrant des professionnels du numérique. La session de Toulouse se déroule entièrement en présentiel, celle de Montpellier est en téléprésentiel en synergie avec les classes de Bordeaux et de Nantes.

 

À Creil et Gonesse : un team building virtuel et gamifié

À Creil et Gonesse, on a ouvert nos sessions #FabrikTonParcours avec 12 apprenant·e·s ravi·e·s. La Maison de la Ville de Creil les a accueilli·e·s et a permis à ce groupe de suivre les trois premiers jours de team building en distanciel en synergie avec d’autres écoles de toute la France !

Ces trois jours de cohésion d’équipe ont vraisemblablement apporté l’effet escompté car l’ambiance y est très bonne ! L’expérience continue depuis lundi en présentiel.

 

À Strasbourg, une semaine pour une maîtrise de soi optimale

La session #FabrikTonParcours de Strasbourg s’est dirigée vers trois ateliers utiles à la maîtrise de soi et de son corps pour les apprenant·e·s.

Le lundi 28 juin était la dernière journée de l’atelier yoga/sophrologie animé par Héloïse.

Le mardi 29 était le dernier jour d’atelier Théâtre animé par Matthieu.

Le mercredi 30, l’atelier du jour était animé par Illyès et concernait les fameux soft skills, essentiels à l’intégration professionnelle.

DéClics Numériques : WebForce3 poursuit sa présence en Bourgogne Franche-Comté

En mai a eu lieu la troisième édition de DéClics Numériques en Bourgogne Franche-Comté. Après deux éditions réussies en Occitanie et en AURA, ce programme continue en Bourgogne Franche-Comté. Lors de ce 3e tour, le programme permet de sensibiliser et accompagner des demandeur·se·s d’emploi aux métiers du numérique. WebForce3 y a proposé des ateliers et un témoignage de Maël, alumni de WebForce3 en Bourgogne !

Diversidays, association nationale d’égalité des chances dans le numérique, organisait la 3ème étape régionale de son programme DéClics Numériques en région Bourgogne-Franche-Comté. Le lancement de cette nouvelle étape de leur programme se fera notamment en présence de Michel Swieton, Directeur régional Pôle emploi Bourgogne-Franche-Comté, et des équipes régionales de l’Agefiph, depuis la maison régionale de l’innovation à Dijon. Elle comptera également avec le soutien de nombreux partenaires à l’image de Google France, Sopra Steria, LinkedIn Share it, Syntec numérique, WebForce3, Onlineformapro, NQT et PwC.

A travers ce Tour de France, l’association a pour objectif d’accélérer la reconversion professionnelle vers les métiers du numérique de centaines de demandeur·e·s d’emploi de la région. L’objectif de Diversidays d’ici fin 2022 : avoir accompagné 10 000 demandeur·e·s d’emploi partout en France à travers ce dispositif en ligne, gratuit, rapide et qui facilite l’orientation et la reconversion vers les formations et métiers du numérique.

 

Les ateliers en ligne Handicap et Alternance animés par WebForce3

WebForce3 a donc proposé deux ateliers les 19 mai et 21 mai :

“Mon handicap n’est pas un frein : je choisis une formation adaptée et financée !”
Seulement 2% des personnes en situation de handicap s’orientent vers le numérique. Pourtant, il existe des formations adaptées et des insertions professionnelles accompagnées et sécurisées. Zoom sur les programmes de WebForce3.

“Choisir l’alternance dans les métiers du numérique. Comment s’y préparer ?”
L’alternance est une voie d’excellence dans les métiers du numérique. Quels prérequis ? Comment préparer son orientation ? Zoom sur les dispositifs de formation et d’orientation.

 

Témoignage de Maël, alumni de WebForce3

Maël a lancé le programme le 17 mai en témoignant de son expérience d’alumni de WebForce3.

Son témoignage commence à 44min41.

Maël a 32 ans, il a obtenu un DUT Information et Communication et est devenu commercial puis téléconseiller et, selon ses dires, y a vécu un enfer. Il est donc passé par un questionnement personnel. Ayant toujours adoré l’informatique, pourquoi pas se diriger vers le développement web ? Sauf qu’étant « mauvais en maths », on lui disait de laisser tomber. Il a donc été voir des développeur·se·s web pour avoir leurs avis. Il s’est vu répondre que ce n’était pas un problème, que les maths avaient leur logique alors que le développement en avait une autre. Qu’il fallait travailler à fond pour rendre ce rêve possible.

Il a donc présenté sa démission, fait quelques petits boulots avant de présenter un dossier complet à sa conseillère Pôle Emploi. Elle a tout de suite dit « je vous suis ! »

Il s’est donc dirigé vers la formation de WebForce3 qui l’a prévenu : c’est 4,5 mois de formation très intenses. Il a donc bossé « comme un malade », n’ayant « plus de vie sociale », mais selon lui, « ça valait le coup ! »

Il a ensuite intégré un stage et est maintenant développeur web e-commerce. Avec la crise sanitaire et donc la fermeture des commerces, tout le monde s’est tourné vers le e-commerce donc Maël n’a pas chômé. Il décrit ce métier comme gratifiant car il permet aux commerces de survivre et faire vivre leurs employé·e·s.

« Tous les soirs, je rentre rincé par le boulot mais je suis content car c’est un boulot que j’aime, je m’y éclate. Si ça vous intéresse, ne lâchez rien, ne comptez sur personne d’autre que vous pour obtenir ce que vous voulez. »

« La meilleure des fatigues est celle que tu obtiens quand tu fais quelque chose que tu aimes ».

 

Quelques informations supplémentaires sur DéClics Numériques.

Les participant·e·s ont pu assister à une soirée inspirante avec des talents de la région qui ont réussi leur reconversion professionnelle vers les métiers du numérique, en direct de la Maison régionale de l’innovation à Dijon. De plus, quatre ateliers de montée en compétences leur ont permis de découvrir de nouvelles voies entre le 18 et le 27 mai. Enfin, un forum pour rencontrer les recruteurs et les formateurs de la région à partir du 31 mai a également eu lieu.

Cette édition a amené à plus de 1 300 le nombre total de bénéficiaires du programme.

Prochaine étape : la région Grand Est dès le 28 juin !

 

Entreprises : participez au prochain job dating #TechYourPlace

Dirigeant de startup, DRH, manager, et si vous recrutiez sur les soft skills plutôt que simplement sur les diplômes pour accéder au réel potentiel de vos futurs talents ?

C’est ce que vous propose #TechYourPlace avec son futur job dating Le principe : faites remonter vos besoins en répondant à un questionnaire et ils trouveront les candidats qui matchent ! Leur secret : un partenariat béton avec AssessFirst, la solution pour voir au-delà du CV et prendre des décisions de recrutement sans biais !

Dernières entreprises participantes : les startups Golden Bees, Hesus, Quitoque et Little Big.

Vous êtes une entreprise ? Participez au job dating Tech Your Place ! Inscription