Publication du rapport PaQte de WebForce3 !

Initié en juillet 2018, le « Pacte avec les Quartiers pour toutes les entreprises » (PaQte) permet aux entreprises d’apporter leur contribution au développement économique et social des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Cette initiative du Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, propulsée par IMPACT partenaires et Bpifrance, est un programme d’accompagnement pour tous ceux et toutes celles qui veulent œuvrer à une meilleure inclusion économique de ces territoires et de leurs habitantes et habitants.

Explication du rapport PAQTE de WebForce3, publié le lundi 27 avril 2020.

 

Le PaQte, c’est quoi ?

Le PaQte se décline autour d’actions que les entreprises s’engagent à conduire, jusqu’en 2021, autour de quatre axes  :

  • Sensibiliser les plus jeunes au monde de l’entreprise, notamment en renforçant l’offre de stages de troisième à destination des élèves de collège en Réseau d’éducation prioritaire renforcé (Rep+).
  • Former en favorisant l’accès à l’alternance.
  • Recruter de manière non-discriminatoire.
  • Acheter de manière plus responsable et inclusive.

Pour chacun de ces axes, le PaQte définit des objectifs et des indicateurs clés sur lesquels les entreprises s’engagent. À ce jour, près de 75 entreprises ont signé le PaQte.

Alain Assouline, président de WebForce3, souligne cet engagement : « Le renforcement de la démarche qualité est au cœur des enjeux de WebForce3 pour les années 2019 et 2020, dans le cadre de la mise en place des dispositions de la nouvelle Loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Cette démarche qualité est l’occasion pour nous d’ancrer dans l’ensemble de nos pratiques quotidiennes et pour l’ensemble de notre réseau d’écoles les piliers de l’initiative PAQTE.fr (sensibiliser, former, recruter, acheter) dont les valeurs font déjà partie intégrante de l’ADN de WebForce3 et de ses équipes. »

 

WebForce3 signe le PaQte autour de quatre piliers

 

  • Sensibiliser

La sensibilisation des plus jeunes au monde de l’entreprise, par le stage de 3ème ou encore des interventions en milieu scolaire sur le thème de l’entrepreneuriat.

Le PAQTE.fr propose des actions en faveur des jeunes, qu’ils soient de l’hexagone ou d’outremers. Ainsi, les 43 000 collégiens de 3ème scolarisés dans des établissements REP+ vont bénéficier de stages de qualité avec la mise en place d’une plateforme (www.monstagedetroisieme.fr) et surtout la mobilisation des employeurs du PAQTE.fr. Les dirigeants des entreprises peuvent aussi témoigner dans les lycées des quartiers populaires. Tous les collaborateurs de l’entreprise peuvent aller à la rencontre de cette jeunesse !

Le projet #FabrikTonParcours a pour ambition d’accompagner plus d’un millier de jeunes dans toute la France âgés de 18 à 29 ans, éloignés de l’emploi et de la formation et issus des quartiers populaires. Ce dispositif accompagne ces jeunes des quartiers populaires vers l’apprentissage dans les métiers du numérique, de l’industrie, de l’alimentaire et du sport. Une attention particulière est portée aux jeunes en situation de handicap. Le numérique, dans chacun de ces parcours, tient une place particulière tant ce secteur est transversal et affecte tous les domaines. Il est, entre les différents parcours, le facteur commun d’expérimentation, de mise en valeur des métiers et d’engagement.

Les partenaires de #FabrikTonParcours, projet porté par WebForce3, sont : Corot, CREPS, Formasat, Le Chaudron, PoleS, PSN 13.

Joëlle Devaux, directrice de WebForce3 PACA, explique : « WebForce3 a pour objectif de déployer #FabrikTonParcours partout en France : Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Lille, Toulouse, Strasbourg, Nantes, Orléans, Tours, Chartres, Dijon, Bordeaux, Saint-Etienne et Marseille. WebForce3 a rassemblé de façon inédite des acteurs très complémentaires. Les partenaires de #FabrikTonParcours interviennent chacun dans leur domaine d’expertise et sur différents territoires. Ils sont tous convaincus que l’association entre, d’un côté, l’initiation à l’apprentissage d’un métier et l’accompagnement et la cohésion, de l’autre, créera la véritable réussite des jeunes.»

 

  • Former : alternance, handicap, QPV

L’accès à l’alternance, pour permettre l’insertion professionnelle de la jeunesse de nos quartiers, mais aussi la reconnaissance des compétences.

L’alternance est une voie d’insertion professionnelle attractive pour les jeunes des milieux populaires car cela permet une expérience et un apprentissage en entreprise en étant rémunéré ! Si 13% de jeunes habitent dans un QPV… Ils ne représentent en France qu’à peine 5% des contrats d’apprentissage. Le PAQTE.fr aide les entreprises à recruter plus de jeunes des Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville, en les identifiant, en les coachant mais aussi en accompagnant les maîtres d’apprentissage pour limiter les risques de rupture anticipée de contrat.

WebForce3 a annoncé en décembre que des formations en alternance allaient démarrer partout en France. D’abord proposés à Paris, Lyon et Marseille, les cursus seront disponibles au fil de l’année 2020 dans la plupart des grandes villes françaises. L’objectif étant de former et de donner accès au monde de l’entreprise à plus de 5 000 apprentis en 3 ans, et ainsi contribuer à pourvoir les 80 000 postes disponibles dans le numérique.

Yann Genest, directeur général, raconte : « En 2019 et 2020, nous poursuivons le déploiement de WebForce3 en France métropolitaine et outre-mer et à l’étranger, en conciliant la proximité avec les demandeurs d’emploi et publics en difficulté et les besoins des entreprises. Notre modèle unique d’alternance va nous permettre de lever les freins qui subsistent à ce mode de recrutement dans le numérique. »

En 2019, après ses écoles de Paris 4ème, Les Mureaux et Trappes, WebForce3 a étendu son implantation en Ile-de-France dans le Quartier prioritaire de la Politique de la Ville « La Chapelle – Evangile » (Paris 18ème). Sept salles de classe ont été aménagées et WebForce3 y a installé sa direction nationale. Parmi les nouvelles implantations de WebForce3 en 2019, le réseau d’écoles s’est déployé dans les outre-mer en Guadeloupe et à Mayotte.

 

Focus sur le projet Handi4Change – Google Impact Challenge en 2019

Il y a urgence. 500 000 personnes en situation de handicap sont au chômage, en partie à cause de leur difficulté d’accès à une formation professionnalisante.

Handi4Change est un dispositif de formation accessible aux personnes en situation de handicap. Il permet à chacun de personnaliser le rythme de sa formation mêlant la force de la relation humaine avec celle du numérique (présentiel et distanciel, un formateur dans une salle et du on-line). Avec Handi4Change, WebForce3 entend révolutionner l’apprentissage des personnes en situation de handicap. Le numérique manque d’emplois. Les personnes en situation de handicap manquent de travail et se disent que le numérique n’est pas pour elles ou pour eux… souvent, à cause de contraintes qui sont, parfois, physiques. Aussi par des contraintes relatives à l’attention. Notre objectif : personnaliser les formations pour les rendre accessibles.

  • 1 000 personnes en situation de handicap formées avec Handi4Change.
  • 90% de sortie positive vers l’emploi.
  • 75% trouvent un CDI !

 

  • Recruter : process, non-discrimination, valorisation

La promotion du recrutement sans discrimination, par l’autodiagnostic et la formation, ou encore des plateformes dédiées, en donnant sa chance à toutes et tous.

WebForce3 compte une quarantaine de collaboratrices et collaborateurs réparti·e·s en France, avec une parité hommes/femmes parfaite. Depuis sa création, WebForce3 s’adapte aux nouveaux modes de travail, privilégiant la qualité de vie de ses équipes. Cela se traduit par le télétravail partiel, fortement déployé au sein des équipes en fonction des demandes. En 2019, WebForce3 s’est également attelé à recruter sur certains postes nationaux en dehors de Paris, favorisant ainsi la diversité géographique des équipes.

La marque employeur est au cœur de la politique de recrutement de WebForce3, avec le déploiement d’un site carrières sur le portail WelcomeToTheJungle et la mise en place de processus de recrutement mieux cadrés. Au sein de l’entreprise, WebForce3 a déployé Workplace, plateforme de travail collaboratif issue de Facebook (ce qui amène une facilité d’utilisation et une aise certaine à la compréhension des différents outils), permettant de fluidifier le travail dans un environnement convivial et ouvert. Workplace est partagée avec les formateurs et les alumnis de WebForce3.

Mamadou Kane, technicien système et réseau, fait part de son expérience : « J’ai été recruté par WebForce3 à l’issue de ma formation Technicien Supérieur Système et Réseau, après laquelle j’ai fait un stage et obtenu le Titre professionnel. Après avoir participé à l’aventure en tant qu’apprenant, je suis donc passé de l’autre côté, au sein de l’équipe. Je suis en charge de l’important parc informatique de WebForce3 et m’occupe de la mise en place des nouvelles salles quand le réseau grandit. J’ai aussi la chance de me déplacer au sein du réseau pour assister les écoles, notamment pour les configurations plus spéciales destinées au passage des Titres. »

 

  • Acheter “local” pour soutenir le développement économique des QPV

Le PAQTE.fr aide les acheteurs des entreprises partenaires à aller à la rencontre des TPE et PME implantées dans un territoire fragile (QPV, ruralité, outremers) mais aussi celles qui y recrutent comme les Entreprises d’insertion, adaptée ou ESAT. Ces rencontres permettent de contribuer au développement du tissu économique local en sortant ces entrepreneurs de leur isolement. Les acheteurs sont aussi incités à témoigner et à cartographier leurs achats pour identifier les bonnes pratiques.

WebForce3 fait appel à des indépendants, des TPE et des PME partout en France. L’objectif est d’avoir des formatrices et formateurs professionnel·le·s au plus près des écoles. Après avoir participé en 2018 au lancement de la Tournée des Achats Impactants à Bercy, WebForce3 a participé à cette Tournée en 2019 en tant qu’entrepreneur afin de permettre à des acheteurs de grands groupes de réaliser des achats en formation à forts impacts sociaux. Concernant l’ensemble de ses achats, WebForce3 privilégie la qualité et la relation partenariale, et fait appel à tout type de sociétés : entrepreneurs individuels, TPE, PME, ETI et grands groupes. Pour ses achats informatiques, principale dépense du réseau d’écoles après les formateurs, WebForce3 fait notamment appel au groupe AFB, une entreprise adaptée spécialisée dans la revalorisation de parcs informatiques.

Andrea Ferreira, cheffe de projet communauté des formateurs, précise : « WebForce3 anime un réseau dynamique de plus de 650 formateurs indépendants. Nous les identifions, nous les qualifions et nous les testons. Notre démarche est à la fois une démarche destinée à maximiser la qualité de notre offre et c’est une démarche partenariale, avec des professionnels. Nous organisons un lien permanent avec les formateurs qui font partie de l’équipe de WebForce3 et nous les impliquons dans l’évolution de nos offres de formation. »

 

Découvrez le rapport PAQTE de WebForce3

[VIDÉO] En 2020, WebForce3 accélère pour l’emploi dans le numérique ! Nos meilleurs vœux pour l’année 2020 !

En 2020, WebForce3 accélère pour l’emploi dans le numérique :

  • 1500 apprenants dans toute la France
  • 1000 personnes en situation de handicap en 3 ans
  • 1250 jeunes en pré-apprentissage en 2 ans
  • 5000 apprenants en alternance en 3 ans

 

En 2019, WebForce3 a accompagné et créé de nouvelles vocations d’avenir, dont :

  • Cyrille B, formation Développeur Web/Mobile à Marseille
    Aujourd’hui : ingénieur Devops chez ATOS (il était employé de restauration)
  • Farhaana N, en situation de handicap, formation Développeuse Web/Mobile à Paris
    Aujourd’hui : développeuse chez Société Générale (elle était sans emploi)
  • Abdul K, formation Système et Réseau à Toulouse
    Aujourd’hui : consultant Cybersécurité chez Altran (il était sans emploi)
  • Caroline C, formation Développeur Web/Mobile à Lyon
    Aujourd’hui : développeuse Symfony chez Arneo (elle était étudiante)
  • Rémi B, formation Technicien Système et Réseau à Toulouse
    Aujourd’hui : en alternance chez ITrust (il était artisan électricien en cessation d’activité)
  • Juliette P, formation Système et Réseau à Lyon
    Aujourd’hui : en alternance chez Thalès (elle était étudiante)
  • Samat T, formation Référent digital à Paris
    Aujourd’hui : chef de projet SEO chez Vestiaire Collective (il était auto-entrepreneur)
  • Manon O, formation Référent Digital à Lyon
    Aujourd’hui : assistante support chez Teliae (elle était étudiante en Droit)
  • Arnaud D, formation Référent digital à Paris
    Aujourd’hui : développeur full-stick chez Waisso (il était sans entrepreneur)
  • Fatima B, formation Référente Digitale à Lille
    Aujourd’hui : chef de projet digital chez LaPiluleRouge (elle était chef d’équipe en assurance)
  • Vincent B, formation Développeur Web/Mobile à Paris 4
    Aujourd’hui : développeur d’applications mobiles chez Affinisoft (il était opérateur du son)
  • Cécile B, formation Développeur Web/Mobile à Marseille
    Aujourd’hui : développeuse Web chez ACSEO (elle était graphiste indépendante)
  • Thomas D, en situation de handicap, formation Développeur Web/Mobile à Villeneuve d’Ascq
    Aujourd’hui : développeur chez Compethance (il était étudiant)
  • Pierre G, formation Développeur Web/Mobile à Lille
    Aujourd’hui : développeur chez IT Room (il était technicien informatique)
  • Julien P, formation Référent Digital à Lille
    Aujourd’hui : webmaster chez Dream Service (il était ambulancier)
  • Richard D, formation Système et Réseau à Marseille
    Aujourd’hui : responsable en Ingénierie systèmes et réseaux chez Groupe PACTE (il était sénior sans emploi)
  • César E, formation Développeur Web/Mobile à Marseille
    Aujourd’hui : développeur Front-End chez Comparadise (il était graphiste sans emploi)
  • Nicholas R, formation Développeur Web/Mobile à Marseille
    Aujourd’hui : développeur chez KIZEO (il était sans emploi)

Les 50 écoles du réseau WebForce3 vous souhaitent le meilleur pour l’année 2020 !

WebForce3 crée des Centres de Formation d’Apprentis du numérique partout en France et vise 5 000 jeunes formés en 3 ans

– Communiqué de presse – Mode d’apprentissage de plus en plus prisé dans tous les secteurs, l’alternance est encore boudée dans le numérique, faute de connaissances de base en compétences techniques des apprenti·e·s. A l’écoute des employeurs, WebForce3, réseau de 50 écoles de formations aux métiers en tension du numérique, lance à partir de janvier 2020 des formations en alternance. D’abord proposés à Paris, Lyon et Marseille, les cursus seront disponibles au fil de l’année 2020 dans la plupart des grandes villes françaises.

L’objectif : former et donner accès au monde de l’entreprise à 5 000 apprentis en 3 ans. Et ainsi contribuer à pourvoir les 80 000 postes disponibles dans le numérique.

 

Inscrits-toi à une Journée Porte Ouverte

100 % Alternance et Métiers du numérique

Journée nationale le 19 février 2020

 

Faciliter le recours à l’alternance dans un secteur en tension

On dénombre 80 000 emplois à pourvoir aujourd’hui dans les entreprises du numérique[1], pourtant celles-ci font peu appel aux apprenti·e·s : le numérique ne représentait que 2,1% des entrées en apprentissage en 2017[2].  Deux raisons ont été identifiées.

  • D’abord, l’impossibilité pour une entreprise du numérique d’embaucher, même en apprentissage, quelqu’un qui n’a pas un socle minimal de compétences, parmi lesquelles des notions de codage.
  • Ensuite, les organismes de formation demandent un prérequis BAC+2 aux jeunes souhaitant se former aux métiers du numérique.

WebForce3 souhaite lever ces barrières en proposant ses formations en alternance à toute personne motivée (post-BAC ou autodidacte). « 50 000 postes étaient à pourvoir dans le numérique en 2014, et nous en sommes à 80 000 aujourd’hui. Sans l’apprentissage, nous n’arriverons pas à combler ce fossé qui se creuse », explique Alain Assouline, président et fondateur de WebForce3.

 

9 mois d’alternance précédés de 3 mois de cours intensifs

Pour proposer aux entreprises des alternant·e·s prêts à s’insérer dans l’univers professionnel, WebForce3 va donner aux apprenti·e·s une formation initiale avant qu’ils intègrent leur entreprise. Celle-ci reprend la méthodologie WebForce3 qui a fait ses preuves au cours des 5 dernières années, en formant 5 000 personnes aux métiers du numérique avec une sortie positive de 90% d’entre eux. Son principe : une formation intensive, en présentiel avec des formateur·rice·s, consolidée par des contenus pédagogiques en ligne, pour préparer les jeunes à entrer dans l’entreprise.

Cela sera rendu possible par un cursus en alternance de 12 mois : 3 mois de formation intensive, suivis de 9 mois alternant 3 semaines en entreprise et 1 semaine en cours. Les apprenti·e·s commenceront par une formation courte et intensive (400 heures sur 3 mois), destinée à leur donner un socle de compétences solide. Ils auront ensuite la capacité de poursuivre leur apprentissage en alternance dans une entreprise où ils continueront à apprendre tout en étant opérationnels. Ces 3 premiers mois seront aussi utilisés par l’école pour accompagner les jeunes afin qu’ils trouvent l’entreprise qui les recrutera en contrat d’apprentissage.

Ces parcours permettront – en un an – d’accéder à un niveau Bac+2 avec des titres professionnels comme ceux de Développeur Web et Web Mobile ou Technicien supérieur Systèmes et réseaux ou encore de Chef de projet Digital. Ils permettent un accès immédiat à l’emploi, mais pourront aussi être prolongés d’une année supplémentaire en apprentissage pour accéder à des titres de niveaux Bac+3.

 Alain Assouline conclut : « L’alternance est un mode d’apprentissage passionnant mais il a besoin d’être adapté aux compétences digitales. Nous sommes persuadés que les entreprises du numérique seront satisfaites d’intégrer des alternants dans leurs forces vives ».

 

 

Nos formations :

Développeur·se Web et Web Mobile

Référent·e Digital

Technicien·ne Systèmes et Réseaux orienté Cybersécurité

Formation DevOps

Les fondamentaux du numérique

Chef de projet digital

Développeur·se Symfony

Dessinateur·rice AutoCAD

Développeur·se Unity

Délégué·e à la Protection des Données

 

 

[1] D’après Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du Numérique

[1] D’après la Dares, base de données issue du système Ari@ne de gestion informatisée des contrats d’apprentissage

Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

Le CPF est un dispositif de financement public de formation continue.

 

Tout le monde, étudiant·e, salarié·e ou demandeur·se d’emploi, dispose d’un compte personnel dès son entrée sur le marché du travail. Le nombre d’heures accumulé durant son expérience professionnelle est converti en euros et s’accumulent dans ce compte, qui servira au financement d’une formation choisie par le bénéficiaire de ce compte.

La décision d’utiliser le CPF ne dépend que de la personne concernée. Personne ne peut consulter et imposer d’utiliser son porte-monnaie électronique de formation, que ce soit son employeur ou Pôle Emploi.

 

Autrefois appelé le Droit Individuel à la Formation, ce changement de nom voit donc deux principaux changements se mettre en place :

  • L’ancienne unité d’heure du compte devient l’euro, la conversion est de 15€/heure. L’alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail pour une personne qualifiée, et de 800€ pour une personne non qualifiée.
  • L’actif·ve ou le·la demandeur·se d’emploi est seul·e décisionnaire de son utilisation.

 

Le CPF est actif dès l’entrée dans le monde professionnel jusqu’au départ à la retraite !

 

Sur votre Compte Personnel de Formation, vous aurez deux choses visibles : l’argent disponible pour financer votre formation professionnelle et la liste des formations disponibles éligibles au financement par le CPF. Elles sont toutes d’ailleurs certifiantes ou diplômantes.

 

Attention ! Il existe deux plafonds de montant : 5 000 euros pour un·e salarié·e qualifié·e et 8000 pour un·e salarié·e non qualifié·e ou bénéficiant de l’obligation d’emploi (handicap, invalidité). Une fois à l’approche de ce plafond, il est préférable d’utiliser cet argent pour profiter d’une formation certifiante ou diplômante… car les heures travaillées seraient perdues…

 

Certaines formations de WebForce3 sont éligibles au financement par le CPF !

 

 

Tout savoir sur le CPF : voir notre FAQ

Handi4Change de WebForce3 est finaliste du concours Google.Org Impact Challenge !

Alors que 500 000 personnes en situation de handicap n’ont pas accès à l’emploi à cause de leurs difficultés d’accès à une formation adaptée, WebForce3 annonce aujourd’hui lancer un dispositif de formation entièrement adaptable au handicap et au rythme de chaque apprenant. Ce projet est finaliste du Google.org Impact Challenge, l’occasion d’amplifier encore son impact.

 

Handi4Change c’est quoi ?

Handi4Change de WebForce3 est un dispositif de formation personnalisé et qualifiant avec un accompagnement adapté à toutes les personnes, quel que soit leur handicap. WebForce3 souhaite initier ce dispositif en formant au numérique 1000 personnes en situation de Handicap.

Handi4change est une boîte à outils de formation entièrement modulaire et adaptable au handicap et au rythme de chaque apprenant. Chacun pourra décider de ses temps de cours en face à face, à distance et en replay pour assurer la réussite de sa formation.
Votre soutien va être crucial pour avoir les moyens de développer le projet dans tous les territoires… et d’en former plus ! 

 

Découvrez le projet de WebForce3

 

WebForce3 finaliste du Google.org Impact Challenge

Le projet Handi4Change porté par WebForce3 fait partie des 10 finalistes du Google.org Impact Challenge, après sélection parmi les 250 candidatures reçues. Le 19 novembre, cette compétition récompensera à hauteur de 3 millions d’euros des organisations à but non lucratif et entreprises de l’économie sociale et solidaire, dont l’ambition est de mettre le numérique à la portée de tous. Seront décernés à cette occasion trois prix du jury ainsi que le prix du public.

Une belle reconnaissance pour Alain Assouline, qui déclare : « C’est une opportunité de porter Handi4Change bien au-delà des 1 000 premières personnes visées. Nous sommes ravis que le jury ait été séduit par un projet dont nous aimerions qu’il fasse tâche d’huile. Ce qui est fait en France pour l’emploi des personnes handicapées est très insuffisant ; Handi4Change innove dans l’approche de formation pour ce public, jusqu’à l’intégration en entreprise. C’est sa force et c’est le résultat de l’expérience WebForce3 avec d’autres publics éloignés de l’emploi. Nous sommes fiers d’être finalistes et très enthousiastes pour la suite du Google.org Impact Challenge ».

 

Découvrez le projet de WebForce3

 

 

 

 

[COMMUNIQUÉ] WebForce3 renforce sa direction générale pour accompagner sa forte croissance

Paris, le 3 septembre 2019 – Dans un contexte de forte croissance, le réseau des écoles WebForce3 annonce, en cette rentrée, une réorganisation de sa direction générale, sous la présidence de son fondateur Alain Assouline.

Implanté désormais dans 50 lieux, le réseau des écoles WebForce3 triplera le nombre d’apprenants formés entre 2018 et 2019, une montée en puissance soutenue par la Grande École du Numérique, Paris Code, le Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) et les collectivités locales. C’est désormais près de 5000 étudiants qui ont été formés par WebForce3 depuis sa création en 2014.

Afin de consolider ses acquis, créer de nouvelles offres et accompagner cette croissance, WebForce3 se renforce avec l’arrivée de deux profils complémentaires, issus des mondes du numérique et de la formation professionnelle :

  • Nicolas Chagny est nommé Directeur général. Depuis plus de 20 ans, Nicolas pilote des projets numériques, d’abord comme développeur, puis comme chef de projet, directeur de projet et directeur général. Il a eu l’occasion de manager d’importants projets digitaux pour – notamment – l’Apec, l’Aftral, l’Afnic, l’UIMM, Deloitte, Orange, le Crédit Agricole, Peugeot, Radio France, le Réseau Canopé et Teréga. Il a dirigé l’agence web LES ARGONAUTES et l’agence de contenu MEDIASACTU puis, plus récemment, Nicolas était Directeur général adjoint Digital et Data du groupe de communication MAKHEIA. Nicolas est également engagé dans la défense des utilisateurs d’Internet, pour un Internet libre et ouvert via l’ONG Internet Society France, qu’il préside depuis 2015, et il est membre de la CNCDH.

 

  • Yann Genest est nommé Directeur général en charge du développement. Yann a plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la formation professionnelle continue. Dès 1990, il crée TEACHWAY avec un concept de formation bureautique clé-en-main. Intégré au sein de M2i FORMATION (GROUPE O2i) en 2007, Yann est nommé Directeur de la région Ile de France et Directeur général adjoint à partir de 2010. Entre 2010 et 2018, il pilote l’exploitation de M2i FORMATION et les opérations de croissance – externes et organiques – qui permettent à l’organisme de formation de passer de 17 à 45,5 M€ de CA. Yann est également investi au sein de la Fédération de la Formation Professionnelle.

Olivier Bréchard devient Vice-Président international et se voit confié une mission de développement à l’international de WebForce3, dont il est associé et membre du comité stratégique. Olivier va par ailleurs accompagner le CRI (Centre de Recherche Interdisciplinaire) dirigé par François Taddei, pour déployer au cours des prochaines années le Learning Planet Festival, une nouvelle initiative internationale célébrant l’apprentissage dans toutes ses formes contribuant à une meilleure prise en compte des Objectifs du Développement Durable (ODD) ; initiative d’ampleur lancée en partenariat avec l’UNESCO et d’autres acteurs de premier plan comme l’AFD.

Pour Alain Assouline, président et fondateur du réseau des écoles WebForce3, “cette nouvelle organisation va nous permettre de confirmer notre croissance et d’affirmer nos ambitions de développement, notamment dans le domaine de l’apprentissage. Nicolas Chagny et Yann Genest ont des profils complémentaires : Yann, par sa connaissance forte de la formation professionnelle et de ses dispositifs ; et Nicolas, qui a participé à la création de WebForce3, par sa connaissance forte du numérique et de ses acteurs”.

Courant septembre 2019, WebForce3 installera sa direction nationale et une nouvelle école, au coeur du 18ème arrondissement de Paris, dans le quartier prioritaire Politique de la Ville “La Chapelle – Evangile”.

 

Télécharger le communiqué de presse

Contact presse

Tamara Mouzannar, responsable communication

presse@wf3.fr  – 06 42 01 23 45