Comment devenir développeur web ?

Nouvelle décennie, nous vivons une époque dans laquelle le Web est indispensable. Site web, applications mobiles, logiciels… ces outils sont devenus incontournables à l’activité de tout type d’entreprise et à tout citoyen. Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur un métier participant à ces innovations numérique, essentiel aujourd’hui et pour l’avenir : le métier développeur web et web mobile. Le développeur web ou la développeuse web, pilier de la conception et programmation de supports web, est très recherché sur le marché de l’emploi. Dans cet article complet, vous retrouvez la nature du métier développeur web, ses missions, les outils, qualités et compétences nécessaires ainsi que le salaire et les formations qui existent.

 

Qu’est-ce qu’un développeur web ?

 

  • Définition

 

Le développeur web ou la développeuse web est en charge de la conception et de la programmation de sites web, d’applications mobile ou logicielle ou de jeux vidéos pour répondre aux besoins d’entreprises ou de clients (achat, vente, recherche d’information, téléchargement de ressources…). Il analyse les besoins et réfléchit à l’ergonomie, à la structure du code et aux choix des technologies du site et/ou de l’application, dans l’objectif de satisfaire les besoins des utilisateurs et du client. Il dresse également un cahier des charges qui précise tous les détails nécessaires avant la mise en application de l’écriture des (fameuses) lignes de code.

Après la création du site web et/ou de l’application mobile, le développeur web ou la développeuse web a pour mission de maintenir ces supports et de les faire évoluer quand cela est nécessaire. Il est considéré comme le responsable de son bon fonctionnement. Dès que des bugs remontent, il doit les résoudre au plus vite pour qu’ils n’impactent pas l’usage du site web ou de l’application en question. Il veille également à ce que le site soit responsive : qu’il soit optimisé pour tous navigateurs web et terminaux (tablette, mobile,…).

 

  • Missions

 

Les missions du développeur web sont, dans l’ordre chronologique :

  • Analyse des besoins du client
  • Participation à l’élaboration du cahier des charges
  • Phase de développement web : coder le site web ou l’application mobile
  • Contrôle qualité : réalisation de différents tests, correction des bugs éventuels
  • Livraison au client
  • Suivi technique et maintenance du site internet ou de l’application web en fonction des besoins.

Ces phases de missions peuvent faire l’objet de retours réguliers au client afin qu’il ne découvre pas le projet seulement une fois livré. La méthode Agile encouragent la bonne gestion et compréhension du projet par toutes les parties prenantes du projet, en faisant des itérations et retours fréquents de façon à ce que chaque différentes étapes du projet soit conforme aux attentes et besoins.

 

  • Les outils

 

Les outils nécessaires au développeur web et web mobile sont :

  • Un ordinateur solide, sécurisé et puissant
  • … équipé d’un éditeur de code (PhpStorm, Visual Studio Code, Sublime Text…)
  • Une bonne connexion Internet (on me dit dans l’oreillette que cela va de soi !)

Les principaux langages front-end et back-end utilisés pour créer des sites, applications et jeux vidéos sont :

  • HTML
  • CSS
  • JavaScript
  • MySQL
  • PHP
  • Java
  • #C
  • Python
  • … et tous les frameworks qui vont avec !

Les développeurs peuvent utiliser des CMS tels que WordPress, Drupal ou Joomla! visant à structurer plus facilement la gestion des contenus d’un site web.

 

 

  • Compétences et qualités pour devenir un bon développeur web

 

Les compétences ou soft skills nécessaires pour devenir un développeur web efficace sont :

  • La rigueur
  • L’autonomie
  • Une solide culture web et une veille sur les tendances des technologies et des usages
  • Connaître et maîtriser les principaux langages de programmation du développement web
  • La polyvalence
  • Une grande capacité d’écoute et d’adaptation
  • Un bon relationnel et un travail d’équipe
  • Savoir s’adapter rapidement aux évolutions de son environnement
  • Une bonne réactivité

Il faut également que le développeur web soit capable et curieux de répondre aux problèmes rencontrés, en proposant des solutions techniques adéquates, qu’il maîtrise.

 

  • Environnement de travail et types d’entreprises

 

Les principaux employeurs des développeurs web sont les agences web, les cabinets de conseil ou ESN (entreprises de services du numérique) et les entreprises (TPE, PME, grands groupes) ayant des besoins réguliers en termes de programmation.

Un développeur web peut également travailler au sein d’associations et fonctions publiques. Après quelques années d’expériences, le développeur web, devenu senior, peut devenir indépendant en étant freelance.

Selon la taille de l’organisation dans laquelle il travaille, le développeur web peut travailler avec d’autres corps de métiers, en collaboration avec un rédacteur web (de contenu), un expert du marketing digital, un designer UX, un concepteur web, un producteur web, un chef de projet, un architecte logiciel, ou un administrateur de base de données.

 

  • Salaire et carrière d’un développeur web

 

Le développeur web touche en moyenne 47 900 euros en salaire brut annuel en France.

Au début de sa carrière, le développeur web gagnera environ entre 23 000 et 30 000 euros brut annuel. Cette rémunération évolue rapidement en 3 ans, avec l’expérience et les compétences acquises au cours des différents projets personnels et professionnels.

 

Les diplômes et les formations pour devenir développeur web

 

Aucun pré-requis de diplôme n’est obligatoire pour se lancer dans une carrière de développeur web et web mobile. La plupart des développeurs web et développeuses web sont autodidactes avec une forte culture d’auto-apprentissage via les ressources d’Internet. Outre le portfolio (Github), extrêmement essentiel au recrutement et à la transparence des compétences, de nombreuses entreprises apprécient de recruter des profils ayant à minima une formation solide visée par l’Etat et reconnue par le monde professionnel (RNCP, CNCP).

Les formations délivrées par l’école WebForce3 sont ouvertes à toutes et à tous, sans pré-requis de diplôme ou de connaissances techniques. En revanche, vous devez avoir un solide projet professionnel et passer des tests de positionnement (logique et culture générale web) puis passer un entretien de motivation pendant lequel il faudra faire preuve de votre motivation et de la cohérence du projet professionnel.

La formation développeur web et web mobile (diplôme BAC+2), la formation concepteur développeur d’applications (diplôme BAC+3) ou encore la formation développeur Symfony et la formation développeur UNITY (jeux vidéos, réalité virtuelle) délivrées par WebForce3 sont intensives, certifiantes, diplômantes et vous permettent d’être embauché.e dès la sortie, par une entreprise, une agence web ou de vous lancer dans une carrière de freelance.

 

Bonus : Ce que vous allez aimer ou moins aimer dans le métier de développeur web !

 

Les points positifs :

  • Le salaire est attractif et il évolue progressivement et rapidement avec l’expérience.
  • Un profil star et rare ! Plus vous êtes spécialisés et bon, plus les opportunités d’emploi et de projets viendront à vous ! (presque chaque semaine…)
  • L’apprentissage du métier et des outils sont permanents.
  • Idéal pour celles et ceux qui aiment résoudre des problèmes.
  • C’est un poste qui peut s’accomplir entièrement en télétravail.

 

Les points « négatifs » (ou pas faits pour tout le monde !) :

  • Devoir se former régulièrement afin de renouveler ses connaissances peut être contraignant si ce n’est pas dans notre culture et nos aspirations.
  • Les délais et volumes des demandes peuvent être serrés et importants, ce qui vous invite à bien gérer votre stress, votre rigueur et votre organisation.

“Faire rimer alternance avec excellence”. Entretien avec Bianca Schor, fondatrice et CEO de Curious Connect

Partenaire du réseau des 50 écoles du numérique WebForce3, Curious Connect accompagne des jeunes, des écoles et des entreprises vers une plus grande cohésion dans le recrutement pour des contrats d’alternance (apprentissage et professionnalisation). Bianca Schor est fondatrice et CEO de cette start-up française qui aide de nombreuses personnes à trouver leur bonheur en entreprise. Entretien.

Bonjour Bianca, vous êtes fondatrice et CEO de Curious Connect. Pouvez-vous nous présenter le projet et son ambition ?

Curious Connect est une start-up française qui a commencé son activité en 2019. Plus précisément, nous accompagnons grâce à notre solution innovante tous les acteurs clés de l’alternance que ce soit les jeunes candidat·e·s, les écoles qui les forment comme WebForce3 et les entreprises qui ont besoin de nouveaux jeunes talents, à se rencontrer sur notre plateforme. C’est une plateforme de mise en relation un peu particulière car elle n’est pas en libre-service comme peut l’être un Job Board. Elle se complète avec un vrai accompagnement humain. Nous formons nos équipes en interne, ce qui permet vraiment de matcher de façon qualitative des étudiant·e·s avec un projet professionnel précis à des entreprises qui ont un besoin de compétences dans un domaine.

“52% des jeunes ne trouvent pas d’entreprise. C’est un impact social et économique conséquent. Les entreprises passent à côté de forts potentiels !”

Nous travaillons en partenariat avec des écoles comme WebForce3 mais également des écoles de commerce, des écoles d’ingénieur, des écoles de formations au numérique…

 

Quel est l’ADN de Curious Connect, votre conviction ?

J’ai fait des études en Angleterre, je suis actuellement chercheuse en doctorat à l’Université de Cambridge. Je me suis rendue compte que les opportunités professionnelles que j’ai eues grâce à ma formation poussée ne sont pas les mêmes que celles permises dans mon milieu socio-éducatif d’origine. Pour moi il était donc très important de donner accès aux étudiant·e·s ambitieux·ses, surtout en France, une formation de qualité qui leur permette directement d’acquérir de l’expérience d’un point de vue opérationnel sur le terrain. Ce qui répondrait directement aux besoins des entreprises et au marché du travail. C’est quelque chose qui est beaucoup mieux développé en Angleterre qu’en France.

Aujourd’hui, on voit un vrai élan pour l’alternance en France mais ça n’a pas toujours été le cas. Pendant longtemps, l’alternance était vue comme une deuxième voie – qui concerne uniquement certains domaines. Ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui, au contraire, c’est devenu une voie d’excellence. C’est la conviction que l’on s’est donné avec Curious Connect : faire rimer alternance avec excellence !

 

Aujourd’hui, quelle est la problématique dans la recherche de contrat ou de candidat en alternance ?

Tout d’abord, il y a en général un problème de compréhension et d’information autour de l’alternance. On le remarque au quotidien avec les candidat·e·s à l’alternance que l’on accompagne. Ils vont devoir eux-mêmes informer les entreprises du dispositif de l’alternance, comment cela fonctionne, notamment pour le financement des frais de scolarité par les OPCO (Opérateurs de Compétences).

C’est quelque chose d’assez nouveau pour les entreprises car les réformes de la formation professionnelle ont commencé il y a quelques années seulement.

Ensuite, pour les étudiant·e·s, c’est très compliqué de trouver un contrat en alternance. Il faut savoir que 52% des jeunes qui veulent se former en alternance ne trouvent pas l’entreprise pour être recruté·e. Plus de la moitié, c’est énorme ! Cela a donc a un impact social et économique conséquent que ce soit pour les étudiant·e·s qui vont être en risque de rupture de formation, mais également pour les écoles qui vont potentiellement perdre des étudiant·e·s.

Enfin, les entreprises passent à côté de forts potentiels et jeunes pour leurs équipes. C’est pour répondre à ce problème que Curious Connect a été créé.

 

Quelles sont vos solutions pour accompagner les candidats et les entreprises à trouver un contrat en alternance ?

La force de Curious Connect, c’est que nous misons sur nos outils numériques innovants qui nous permettent d’accélérer cette rencontre entre les étudiant·e·s et les entreprises. Concrètement, nous faisons des campagnes de candidatures spontanées qui sont vraiment ciblées, personnalisées pour chacun·e des étudiant·e·s que l’on accompagne.

Pour commencer, pendant deux semaines, nous les accompagnons de façon individualisée sur les problématiques qu’il·elle·s rencontrent que ce soit par rapport au projet professionnel, à la préparation aux entretiens, la mise à jour de leur CV et de leur profil LinkedIn… c’est un accompagnement de A à Z.

« L’automatisation de la candidature spontanée ET personnalisée permet d’obtenir un entretien dans les 24h ! »

Puis, nous approfondissons, selon la méthodologie Curious Connect et son algorithme, par des campagnes de candidatures spontanées automatisées pour qu’à la fin de ces deux semaines, on puisse toucher plus de 300 professionnel·le·s dans les secteurs d’activités définis par les candidat·e·s, la zone géographique de mobilité, la taille de l’entreprise, etc.

La candidature spontanée automatisée va donc leur permettre de toucher plus de 300 personnes en quelques jours, chose qui prendrait plusieurs mois manuellement. La plupart d’entre eux obtiendront un entretien dans les 24h !

 

Quelle est la journée type d’un accompagnement avec un candidat ou une candidate ?

Il n’y a pas de journée-type car notre accompagnement est extrêmement personnalisé ! Il s’adapte à l’emploi du temps de chacun·e. L’accompagnement dure deux semaines avant l’envoi de la candidature donc c’est un accompagnement intensif qui se compose d’ateliers collectifs et de coaching individuel. Pendant le confinement, nous avons digitalisé l’intégralité de notre activité. Au même titre que WebForce3, nous continuons aujourd’hui de proposer cet accompagnement en distanciel ce qui lui permet d’être encore plus flexible car il dépendra vraiment de l’emploi du temps de chacun·e.

Curious Connect fonctionne très bien en distanciel, nous n’avons quasiment aucune différence de résultats entre nos accompagnements en présentiel et en distanciel. Je pense que c’est l’avenir de la formation que d’en proposer à distance et une solution résiliente en temps de crise sanitaire.

 

Avez-vous des premiers résultats pour des candidats en alternance ?

Oui, tout à fait ! Nous avons une étudiante en comptabilité, résidente de Seine Saint-Denis (93) qui a signé son contrat d’alternance en moins de 24h, ce qui est très rapide ! De manière générale, nous avions 75% de réussite avant le confinement. Évidemment, le confinement a eu un impact pour les entreprises de tous domaines ce qui a quelque peu ralenti notre progression. Depuis la fin du confinement, nous sommes de nouveau sur des résultats très encourageants : toutes les candidatures envoyées depuis ont obtenu au moins un entretien dans les 24h, et jusqu’à quatre ou cinq entretiens en moyenne !

 

Quel est l’avenir de la formation en alternance ?

Selon moi, l’avenir de la formation en alternance dans les prochains mois est très encourageant. Déjà, car c’est une vraie volonté du gouvernement actuel que de pousser ce type de formations que ce soit pour les étudiant·e·s mais également pour les écoles qui sont de plus en plus incitées à ouvrir leurs formations en alternance, ainsi que pour les entreprises.

La mesure principale du Gouvernement, qui est active depuis début juillet jusqu’en février 2021, consiste à donner une aide financière à toutes les entreprises, quelque soit leur taille ou leur secteur d’activité, pour le recrutement d’apprenti·e·s en contrat d’apprentissage.

“Cette aide est de 5 000 euros pour les jeunes mineurs et de 8 000 euros pour les jeunes majeurs. Cela revient à offrir aux entreprises le coût d’un apprenti pendant un an.”

Ça ne coûtera rien ou quasiment rien à l’entreprise (175 euros par mois pour les apprentis majeurs) d’avoir un·e apprenti·e pendant un an à condition qu’il·elle soit recruté·e avant février 2021. C’est très encourageant pour les entreprises qui veulent relancer leur activité avec de nouvelles jeunes recrues !

 

Un petit mot pour conclure ?

Je remercie toutes les écoles partenaires qui nous ont fait confiance depuis 2019, ainsi que les étudiantes et étudiants qui nous contactent au quotidien, ils sont très nombreux. Merci aussi aux nombreuses entreprises partenaires qui font partie de notre club : le Curious Connect Club et qui sont engagées à nos côtés pour faire de l’alternance un vrai parcours d’excellence en France !

Ils se forment durant la période estivale en présentiel et téléprésentiel

C’est parti ! Des centaines d’apprenants de tous horizons, en respectant la parité femmes-hommes, démarrent leur formation intensive en cette période estivale afin de préparer leur retour à l’emploi pour la rentrée dans des métiers émergents du numérique. Zoom sur les sessions de formation disponibles en présentiel et téléprésentiel, ouvertes au sein de notre réseau.

 

Une organisation agile et professionnelle alliant la formation en présentiel et téléprésentiel

Pendant le confinement lié à la lutte contre la propagation du Covid-19, WebForce3 s’est adapté et a continué de former aux métiers du numérique en téléprésentiel dans toute la France et a même préparé son ouverture prochaine au Maroc. Le déconfinement se veut progressif, avec la possibilité de se former en présentiel et/ou à distance en téléprésentiel. Voici les nouvelles sessions qui démarrent un peu partout en France.

WebForce3 s’assure durant cette innovation de la formation et de l’accompagnement à être particulièrement attentif au suivi individualisé pour assurer la réussite de chaque apprenant. Le mix présentiel/téléprésentiel est permis grâce à différents outils modernes pédagogiques, d’outils de streaming et visio-conférence ainsi que d’outils collaboratifs et de chat en ligne.

 

WebForce3 Paris 18ème : en route pour devenir de futurs professionnels du numérique !

Depuis le 25 mai et jusqu’au 2 novembre 2020, ce sont treize apprenant·e·s au sein de l’école WebForce3 Paris 18 qui suivent la formation Développeur Web et Web Mobile. Une formation intensive, diplômante et certifiante qui se déroule en téléprésentiel.

Une deuxième session de formation Développeur Web et Web Mobile, bien plus récente, a démarré le 29 juin. Cinq femmes et neuf hommes, tous issus d’horizons différents pourront à la fin de l’année former des groupes de travail afin de présenter des projets de fin de formation. Certain·e·s suivent la formation dans nos locaux du 18ème arrondissement de Paris, d’autres sont en téléprésentiel.

Une troisième session de formation Technicien Systèmes et Réseaux orienté Cybersécurité accueille quinze apprenant·e·s depuis le 8 juin. Ils·Elles seront formé·e·s à ce métier particulièrement technique et très recherché par les grands groupes et PME, et ce, jusqu’au 26 novembre. Certain·e·s effectuent la formation en présentiel, d’autres en téléprésentiel.

La quatrième session en cours à WebForce3 Paris 18ème est une session uniquement réservée aux femmes. Elles sont dix-huit et se forment au métier d’Intégratrice Web du 22 juin au 4 décembre 2020. WebForce3 en accueille certaines dans ses locaux, mais propose également à celles qui le préfèrent de suivre la formation de chez elles en téléprésentiel.

 

WebForce3 Lille : une formation spéciale pour devenir Auditeur Qualité Web

Durant le mois de juin, WebForce3 Lille a ouvert une session de formation spéciale : Auditeur Qualité Web, qui s’inspire de la formation Développeur Web et Web Mobile leur permettant d’obtenir une “Maîtrise de la qualité en projet web”. Cette formation a pour but de comprendre et communiquer efficacement sur les enjeux de la qualité Web pour une gestion de projet la plus optimale en entreprise.

Treize apprenant·e·s, huit hommes et cinq femmes, ont intégré cette session de formation qui a débuté le 15 juin et qui finira le 23 octobre 2020.

 

WebForce3 Marseille et WebForce3 Toulouse accueillent des futurs professionnels du développement web

Au sein de l’école WebForce3 Marseille, neuf futur·e·s développeur·se·s web et web mobile ont démarré leur formation en téléprésentiel le 14 avril et finiront le 4 août. Cette session compte parmi ses rangs six hommes et trois femmes.

La même formation de Développeur Web et Web Mobile à débuté à WebForce3 Toulouse le 8 juin. Elle comprend sept apprenants, trois femmes et quatre hommes. Cette session est entièrement en présentiel.

 

WebForce3 Paris 4ème : formation Salesforce et démarrage de l’alternance en présentiel et téléprésentiel !

Une session de formation Salesforce, réservée à un public autiste Asperger, forme treize apprenant·e·s en présentiel et téléprésentiel. Cette session a débuté le 20 avril et finira le 9 septembre 2020.

Deux sessions de formation au métier de Développeur Web et Web Mobile ont commencé à WebForce3 Paris 4ème le 22 juin et se termineront le 2 octobre 2020. Dix-huit apprenant·e·s suivent la première, dont la moitié en téléprésentiel. Quatre d’entre eux·elles intègrent notre formation Développeur Web en alternance.

La deuxième session va permettre à onze futur·e·s codeur·se·s, dont neuf femmes, de se former au métier de Développeur·se Web et Web Mobile. Deux d’entre elles sont en alternance !

La quatrième session en cours dans l’école WebForce3 de Paris 4ème forme neuf futur·e·s Technicien·ne·s Systèmes et Réseaux orienté Cybersécurité. Quatre sont en présentiel, cinq ont opté pour suivre la formation en téléprésentiel. Cette formation a commencé le 24 juin et finira le 6 octobre. Également disponible en alternance, un apprenant a opté pour ce rythme afin de suivre d’obtenir une expérience professionnelle concrète tout en se formant.

12 conseils pour trouver une alternance !

#BeReady – Brigitte, responsable accompagnement vers l’emploi chez WebForce3, nous offre de précieux conseils afin de trouver une alternance et préparer au mieux son retour à l’emploi. Elle souligne que se préparer à postuler pour une offre en alternance s’apprend et surtout s’organise. Êtes-vous prêts à y investir du temps et de l’énergie, à faire preuve de patience, de réactivité voire d’originalité ?

 

Véhiculer une image virtuelle professionnelle

 

Avant toute chose, pour trouver une alternance, il faut avoir une adresse mail et une annonce de messagerie vocale professionnelles. Postuler à une offre en alternance en étant choupidu83@gmail.com risque de vous mettre une balle dans le pied…

 

Se connaître

Pour trouver une alternance qui soit le plus en accord avec son profil, ses aspirations professionnelles, son projet professionnel, voici des pistes à appliquer :

  • Faire l’inventaire de ses compétences acquises à travers les différentes expériences.
  • Connaître ses principaux traits de personnalité. Être lucide sur ses forces et ses faiblesses.
  • Connaître ses contraintes géographiques, physiques, de disponibilité en temps, financières (salaire minimum)…
  • Connaître les personnes de son entourage qui soutiennent votre projet professionnel.

 

Connaître le métier pour bien cibler les offres

Il existes différentes solutions pour trouver une alternance bien ciblée en fonction du métier choisi :

 

Identifier les entreprises dans lesquelles ce métier est exercé

  • Identifier les entreprises cibles.
  • Recueillir de l’information sur le marché du travail : les entreprises qui recrutent dans la bonne zone géographique et leurs pratiques de recrutement (entretien individuel, collectif, test…)

 

Créer un tableau de suivi

L’objectif du tableau de suivi est d’aider à structurer la démarche, à suivre les actions et à faire un bilan à échéance régulière. Il faut se fixer des objectifs atteignables et réalisables.

 

Savoir aborder le marché “ouvert”

Le marché « ouvert » est constitué d’offres que les employeurs publient sur les sites d’emploi. Il est démarché par 8 demandeurs d’emploi sur 10.

Où trouvez des annonces ?

  1. Sur tous les jobboards généralistes : www.pole-emploi.fr ; www.keljob.fr ; www.indeed.fr ; www.regionjob.fr ; www.cadreemploi.fr ; www.leboncoin.fr/_emploi_/offres/ ; www.stepstone.fr ; www.welcometothejungle.com/fr ; www.monster.fr
  2. Sur les jobboards spécialistes : www.lovedevs.fr ; www.lesjeudis.com ; www.remixjobs.fr ; www.bdmjob.com ; www.jobtech.fr ; www.azertyjobs.com ; https://emploi.alsacreations.com ; www.jobtic.fr ; www.graphicjobs.com ;
  3. Sur les sites Web des entreprises, rubrique carrière.
  4. Sur les réseaux sociaux : LinkedIn (LinkedIn for jobs) ou Facebook (fonction Jobs)
  5. Bonne pratique : Certains jobboards ou sites web d’entreprises permettent de créer un compte. N’hésitez pas à le faire proprement pour vous rendre visible auprès des recruteurs.

 

Savoir aborder le marché “caché”

Le marché “caché” est constitué d’offres d’emploi que les employeurs ne publient pas. Il est accessible en grande partie grâce au réseau relationnel. Avec de la méthode et de la curiosité, vous pourrez avoir accès à des postes pour lesquels le bouche à oreille est la règle.

Utiliser efficacement le réseau de relations :

  1. faire la liste des relations et repérer ce qu’il est possible de demander à chacune d’entre elles.
  2. Prendre ou reprendre contact.
  3. Expliquer son projet professionnel et indiquer à son interlocuteur·rice les atouts qu’il ou elle possède dans le cadre de mon projet. Penser à lui demander d’autres contacts.
  4. Ne pas oublier de remercier mon interlocuteur·rice et de le.la tenir informé·e de la progression des démarches. Rester en contact.

Élargir le réseau…

  1. Participer aux évènements, salons, forums, conférence, meet-up en relation avec le projet professionnel. Rencontrer des personnes exerçant le métier dans lequel vous souhaitez évoluer est indispensable à sa mise en œuvre.
  1. Au-delà des évènements de networking, il est bon de prendre part à des activités qui vous plaisent. Au sein de ses activités, il y aura forcément quelqu’un avec qui vous partagerez des valeurs, des passions et qui pourra vous mener vers de nouvelles opportunités.

 

Utiliser les réseaux sociaux pour votre e-reputation

Identifier le ou les réseaux sociaux utiles à l’objectif professionnel : LinkedIn, Viadéo, Facebook, Twitter…

  1. LinkedIn c’est déjà 630 millions de membres dans le monde dont 18 millions en France, soit la moitié de la population active.
  2. Créer un profil qui génère la confiance et l’expertise. Votre profil va permettre à des recruteurs de comprendre votre expérience, votre formation et votre projet professionnel.
  3. Pour que votre profil soit le plus lisible possible auprès des recruteurs, ce dernier doit être à jour et le plus complet possible.
  4. Quatre points essentiels :

– La photo y est indispensable.

– Utiliser le champ du résumé qui décrit votre parcours et vos aspirations en utilisant les MOTS-CLÉS de votre secteur d’activité.

– Lister vos compétences techniques et relationnelles et demander des recommandations à vos anciens collègues ou responsables qui ont travaillé avec vous.

– Rejoindre des groupes réunissant des professionnels de votre métier et secteur d’activité.

  • Si vous communiquez sur différents réseaux sociaux, faites attention à la cohérence des contenus et visuels : partagez des articles sur le métier, vos projets, des articles d’actualités métiers…
  • Veillez à votre e-réputation : photo, vie privée, opinions politiques…

 

Rédiger le pitch de présentation et s’exercer

Pourquoi un pitch ?

  1. Pour faire une présentation de soi professionnelle dans n’importe quelles circonstances ou situations en lien direct ou indirect avec la recherche d’emploi.
  2. Pour démarrer un entretien de recrutement et répondre à la phrase suivante : « Parlez-moi de vous ».

Durée du pitch ?

Entre 30 secondes et deux minutes.

Les Objectifs ?

  1. Se présenter sous un aspect favorable, c’est-à-dire être reconnu comme un·e professionnel·le.
  2. Créer un climat de confiance pour capter l’attention de votre interlocuteur et lui donner envie de vous écouter.

Quel contenu ?

  1. Présenter en quelques phrases le cœur des compétences et du projet professionnel.
  2. Raconter son histoire en précisant à l’interlocuteur pourquoi avoir décidé d’élargir ses compétences ou de se reconvertir. Expliquer son projet professionnel et mettre en avant deux ou trois compétences clés que vous possédez et qui sont essentielles à l’exercice de votre métier.
  • S’exercer avec un ami ou seul devant sa glace à répéter son pitch. S’enregistrer et se corriger. Veiller à ce que son discours soit fluide, clair et précis. Et maîtriser le temps !

 

Adapter son CV et sa Lettre de Motivation

Le CV et la lettre de motivation doivent être rédigés sans faute d’orthographe ! Ne

vous fiez pas au correcteur automatique. Faites-vous relire !

Le CV :

  1. Donner envie au recruteur de vous recevoir en entretien. Temps moyen de première lecture : 10 secondes…
  2. Le CV doit tenir sur une page. Il doit être clair, précis et aéré.

La lettre de motivation :

  1. L’objectif de la lettre de motivation est d’expliquer les raisons de la candidature et y préciser les motivations. Elle complète le CV, elle ne le répète pas ! Temps moyen de lecture : 10 secondes !
  2. La lettre de motivation doit tenir sur une page (20 lignes maximum). Elle doit être claire et précise. Faites des phrases courtes. Vous offrez vos services. Cela se traduit par des propositions, l’emploi de verbe d’action, l’emploi du futur et non du conditionnel.

 

Préparer les entretiens

Il faut se préparer à argumenter, à être clair et précis pour rassurer l’interlocuteur et illustrer ses propos avec des exemples concrets.

 

Relancer systématiquement les démarches.

  • Adresser un mail de relance et/ou passer un coup de téléphone suite à l’envoi du dossier de candidature.
  • Adresser un mail de relance et/ou passer un coup de téléphone suite à un entretien selon les modalités définies à l’issue de l’entretien.

 

Analyser ce que vous faites et persévérez.

  • Ne lâchez rien, empruntez la route de la Patience et de la Persévérance.
  • Partagez avec les soutiens de votre réseau.

 

Si toutes ces étapes sont bien respectées, vous favoriserez l’obtention d’un contrat en alternance et, qui sait, vous n’aurez que l’embarras du choix ! Merci à Brigitte pour ces conseils précieux 🙂

Le plan de déconfinement progressif des écoles du numérique WebForce3

En ce mardi 2 juin 2020, et après 3 mois d’activité en téléprésentiel, le réseau de 50 écoles du numérique WebForce3 se dirige vers le déconfinement par la réouverture progressive de ses écoles sur tout le réseau français. Et ce, en respectant scrupuleusement les règles sanitaires essentielles à la lutte contre le Covid-19 toujours d’actualité. Nicolas Chagny, directeur général de WebForce3, nous en dit plus.

 

En quoi consiste le plan de déconfinement de WebForce3 ?

WebForce3 a adopté son propre protocole de déconfinement, sur la base des protocoles du Ministère du Travail pour les entreprises et les organismes de formation. Nous nous sommes aussi inspirés des mesures prises dans les établissements scolaires. Notre objectif est de pouvoir accueillir les apprenants, les formateurs et nos équipes dans des conditions de sécurité maximale. Les mesures prises ont été adaptées localement, depuis plusieurs semaines et pour chaque école, avec les équipes, de manière à prendre en compte toutes les situations particulières.

Ces protocoles ont aussi été échangés avec le CINOV Ergonomie, qui nous a aidé à améliorer les mesures envisagées. Enfin, nous avons aussi mis à profit ces semaines pour équiper nos écoles en masque, en signalétique, en lingettes virucides et avons travaillé avec nos partenaires en charge du ménage pour adapter leurs prestations.

 

Ecoutez symptomes

Concrètement, quelles sont les mesures prises par WebForce3 ?

Parmi les mesures communes, le port du masque est obligatoire dans tous les espaces communs, ainsi que l’application des règles de distanciation physique. Dans nos salles, la distanciation sera, là aussi respectée, et l’usage du matériel collectif sera proscrit. Cela vaut pour le matériel réseau, mais aussi pour les frigos et micro-ondes, par exemple. Chaque école va devoir s’adapter à ses contraintes et nous serons là pour vous y aider et nous adapter tous ensemble.

Pour nos écoles qui reçoivent le plus de personnes, nous adapterons les horaires et mettrons en place des roulements s’il le faut, afin de respecter un nombre maximum de personnes par classe. Côté matériel, par exemple, chaque école est équipée de lingettes virucides pour le nettoyage des claviers. Et nous fournirons aussi, solidairement, des masques à tous les formateurs et apprenants.

Mais surtout, pour ceux qui le souhaitent ou qui y sont contraints, notamment car ils sont vulnérables, vous pourrez continuer à suivre la formation en téléprésentiel. Nos classes ont été équipées pour permettre cela.

 

Lutter contre Covid-19

Combien de temps vont durer ces mesures ?

Le temps qu’il le faudra. Nous avons choisi, quelques jours avant d’en avoir l’obligation officielle, le passage au téléprésentiel car nous tenons avant tout à la sécurité dans nos écoles. Nous espérons, comme toutes et tous, que les mesures soient allégées, dès que la situation sanitaire le permettra. Et, dès que ce sera le cas, nous adapterons en temps réel nos règles. Nous savons que toutes ses règles sont des contraintes fortes pour toutes et tous, mais seuls ces efforts communs font barrage à l’épidémie. D’ici là, la possibilité du téléprésentiel restera ouverte et, surtout, nous sommes à l’écoute des contraintes et situations de chacun.

 

WebForce3 contre Covid-19

Pendant la crise sanitaire ce sont plus de 500 apprenants qui ont suivi nos formations en téléprésentiel à distance. WebForce3 a fourni solidairement aux apprenants qui en avaient besoin des ordinateurs portables, ainsi que des connexions 4G avec Hippocketwifi et la Fondation Orange.

 

Nos formations :

Développeur Web et Web Mobile

Designer Web Marketing Digital

Technicien Systèmes et Réseaux orienté Cybersécurité

Technicien d’Assistance en Informatique

Dessinateur AutoCAD

Journée Portes Ouvertes en ligne : Alternance et Atelier pour découvrir les métiers du numérique

Pendant cette période de confinement, WebForce3 est toujours aussi proche de sa communauté et vous propose de découvrir les formations en alternance  aux métiers du numérique. Le Jeudi 14 mai, de 14h à 16h, participez à la Journée Portes Ouvertes en ligne et participez à un atelier d’initiation aux métiers du numérique.

 

Un atelier pour découvrir les compétences numériques

Durant cet après-midi, vous pourrez vous découvrir une passion parmi trois compétences métiers d’avenir du secteur du numérique, au travers d’ateliers animés par notre formateur Nicolas de WebForce3 :

Ces trois formations sont disponibles en continue et en alternance.

 

Une conférence pour découvrir ces métiers et les formations en alternance de WebForce3

Métiers, débouchés, diplômes, secteur du numérique, chiffres clés de l’emploi, filières de formation, notre pédagogie, l’alternance dans le numérique, le financement… La formation en alternance n’aura plus de secrets pour vous.

Le saviez-vous ? Afin d’avoir accès au contrat d’apprentissage, il faut avoir entre 18 et 29 ans mais vous pouvez être éligible au contrat de professionnalisation, si vous êtes âgé de 26 ans et plus et êtes demandeur d’emploi.

 

Inscrivez-vous à cette Journée Portes Ouvertes virtuelle qui aura lieu le jeudi 14 mai de 14h à 16h.

Ateliers #Numérique : Pôle Emploi et WebForce3 proposent de développer des compétences numériques

Afin d’accompagner des demandeurs d’emploi vers un accès ou un retour à l’emploi dans le secteur du numérique en forte croissance, WebForce3 propose en partenariat avec Pôle Emploi trois ateliers gratuits à distance durant le mois de mai 2020.

 

 

Atelier en ligne : S’initier au développement web

Élodie, coordinatrice pédagogique de WebForce3 Marseille vous introduit au développement web avec le panorama des langages informatiques et leur application. Vous apprendrez de A à Z à créer un élément de site web en HTML/CSS. Découvrez également les différentes possibilités du langage CSS.

  • Date : mercredi 13 mai à 14h à 15h30
  • En ligne à distance, depuis votre ordinateur. Le lien de visio-conférence vous sera communiqué après votre inscription.

Découvrir la formation Développeur Web et Web Mobile

 

Atelier en ligne LinkedIn : Comment optimiser son profil Linkedin pour attirer des recruteurs ?

Tamara, responsable communication de WebForce3 vous présentera les nouveaux enjeux du réseau social professionnel, comment optimiser son profil (graphisme, compétences, architecture du profil, fonctionnalités, sémantique…), l’algorithme et la solution RH des employeurs, des notions de e-reputation pour développer son réseau professionnel.

  • Date : Jeudi 07 mai, de 14h à 15h30
  • En ligne à distance, depuis votre ordinateur. Le lien de visio-conférence vous sera communiqué après votre inscription.

Découvrir la formation Designer Web marketing Digital

 

Atelier en ligne Sécurité Systèmes et Réseaux : L’informatique au cœur de la performance de l’entreprise

 

Rémi, formateur chez WebForce3 en sécurité informatique vous donnera une compréhension du rôle et des missions d’un technicien ou administrateur systèmes et réseaux, garant de la performance informatique d’une entreprise.

En effet, l’infrastructure informatique d’une entreprise présente trop souvent de nombreuses failles de sécurités. Techniciens/administrateurs ont pour mission de combler ces failles et surtout de les anticiper. Découvrez son quotidien, ses interventions, ses missions de maintenance préventive et curative, tant sur la partie infrastructure (changement de matériel, installation de Firewall, etc…), que sur la partie logiciel (mise en place d’une DMZ, mise à jour de sécurité, Honeypot (pot de miel), afin d’éviter une intrusion et l’installation de logiciels malveillants (keylogger, rootkits, ransomwares,…).

  • Date : lundi 11 mai de 14h à 15h30
  • En ligne à distance, depuis votre ordinateur. Le lien de visio-conférence vous sera communiqué après votre inscription.

 

Découvrir la formation Technicien Systèmes et Réseaux orienté Cybersécurité et Technicien d’Assistance Informatique

 

Une formation Administrateur Salesforce pour un public d’autistes Asperger à Paris !

À WebForce3 Paris 4ème, une nouvelle session de formation Administrateur Salesforce a vu le jour le 20 avril 2020. Confinement oblige, cette session s’effectue pour le moment en téléprésentiel et forme 13 apprenant·e·s diagnostiqué·e·s autistes Asperger, et ce jusqu’au 9 septembre 2020.

 

Une formation certifiante en POEI et doublement spéciale !

Cette formation Administrateur Salesforce permet à ces futur·e·s professionnel·le·s de maîtriser le CRM Salesforce : un logiciel puissant et mondialement connu de solution de gestion de la relation client basé sur le Cloud. Tous les départements des grandes entreprises peuvent utiliser ce logiciel complet et bénéficier d’une vue unifiée de la relation client, que ce soit pour le marketing, les ventes, le service client, l’e-commerce…

De plus, cette formation au sein de WebForce3 Paris 4ème est exclusivement réservée à des personnes diagnostiquées autistes Asperger. Les 13 futur·e·s administrateur·rice·s Salesforce auront accès à un emploi dès la fin de leur formation car ils·elles ont déjà une entreprise qui a financé cette formation à travers une Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (POEI). D’ailleurs, cette formation délivre la Certification Salesforce ADM 201.

Ainsi, pendant 637 heures de formation, débutée en téléprésentiel puis, à la sortie de crise, en présentiel, ce groupe se verra soutenir des projets de fin de formation le 9 septembre afin de mettre en avant les compétences acquises, techniques comme de présentation, hard skills et soft skills.

 

Des partenaires et une certification pour une formation réussie

Cette session de formation a pu voir le jour grâce à la forte implication de partenaires :

  • INSX (société d’intégration de CRM et de services informatiques) : employeur des personnes formées.
  • Pôle Emploi : organisme de financement.
  • Aspijob (site de recherche d’emploi pour les personnes Asperger ou autistes de haut niveau) : accompagnement de personnes autistes Asperger vers l’emploi.

 

Ce n’est pas la première session spécialisée autistes Asperger chez WebForce3

Confinement : la playlist musicale de WebForce3 pour mieux travailler !

Pendant cette période quelque peu morose, WebForce3 vous apporte un peu de soleil pour vos oreilles. Ces quelques titres musicaux vous permettront d’augmenter votre concentration, de garder votre calme et d’améliorer votre motivation !

 

Les musiques calmes – Être chill pour bien travailler !

  1. Need You – Winston Surfshirt
  2. Dragonball Durag – Thundercat
  3. Flamingo (feat. Jordan Rakei) – Beau Diako
  4. Désolé (feat. Fatoumata Diawara) – Gorillaz
  5. Death Bed (feat. Beabadoobee) [Coffee For Your Head] – Powfu
  6. Que du love (feat. Kiddy Smile) – Angèle
  7. Intentions (feat. Quavo) – Justin Bieber
  8. Memories – Maroon 5
  9. The Game – Milky Chance
  10. Rare – Selena Gomez 
  11. Back to Black – Amy Winehouse
  12. Africa – Toto

 

Les musiques motivantes – Le coup de mou s’écarte !

  1. Happiness in Liquid Form – Alfie Templeman
  2. Dust (feat. Cassien) – Toro
  3. Color My life – Chicano Batman
  4. In My Bones – Ray Dalton
  5. Sunday Best – Surfaces
  6. Only Human – Jonas Brothers
  7. Salt – Ava Max
  8. Power Over Me – Dermot Kennedy
  9. Call You Mine (feat. Bebe Rexha) – The Chainsmokers
  10. Que Calor (feat. J Balvin & El Alfa) – Major Lazer
  11. Boyfriend – Mabel
  12. The Middle – Zedd, Maren Morris & Grey
  13. Rolling In the Deep – Adele

 

La beauté de la musique (et de cette playlist) est que la plupart des chansons peuvent rentrer dans les deux catégories… Faites-vous plaisir, mixez tout et travailler avec le sourire !

 

Voici quelques articles afin de travailler de chez soi de manière optimale :

5 conseils pour être efficace en suivant une formation en télé-présentiel !

Dans la peau d’une formatrice : formation en téléprésentiel

Téléprésentiel : 11 conseils pour aménager son bureau et optimiser sa connexion Internet