WebForce3 participe au Village du Numérique Virtuel de Pôle Emploi Ile-de-France

Les 26 et 27 novembre 2020, Pôle Emploi Île-de-France organise son Village du Numérique pour la 6ème année consécutive. Malgré les règles sanitaires en vigueur, les acteurs pour l’emploi ne reculent devant rien. Ainsi, Pôle Emploi propose une expérience virtuelle de réalité simulée. WebForce3 y tiendra un stand, proposera des ateliers pratiques et participera à des tables rondes.

 

Le Village Numérique Virtuel de Pôle Emploi Ile-de-France – Évènement phare dans la lutte pour l’emploi

Pour la 6ème année consécutive, Pôle Emploi IDF organise le Village du Numérique les 26 et 27 novembre 2020. Pour la première fois de son existence, ce village se déroulera en distanciel en raison du protocole sanitaire actuel. La réalité simulée invite donc chaque participant·e à créer son avatar personnel afin de se balader et participer aux tables rondes, aux ateliers ou de visiter les stands “en place” comme si on y était tout en restant chez soi !

Cet évènement phare du monde de la formation et de l’emploi en Île-de-France réunit plus de 5 000 visiteurs chaque année. L’objectif est donc de présenter les opportunités qu’offrent les métiers du numérique et les formations disponibles aux demandeurs d’emploi. La forte affluence sur cet événement prouve l’attrait particulier qu’ont les personnes en reconversion pour ce secteur en demande et en expansion.

Les visiteurs auront donc accès à de nombreuses Tables Rondes, à des Live Métiers, à des Ateliers de Découverte, à un Espace Entreprise, une multitude de stands variés ainsi qu’à un “Village Formation et Institutionnels.” Manzalab, créateur d’expériences immersives et digitales pour la formation et la communication, est partenaire de Pôle Emploi et a mis en place ce système de réalité simulée.

 

Tables rondes, ateliers de découvertes, stand et cérémonie des lauréats de Paris Code.

WebForce3 est sur tous les fronts ! Nous aurons, lors de ce Village du Numérique virtuel, un stand virtuel éco-responsable en continu sur les deux jours d’événement afin de présenter WebForce3 et de répondre à toutes les questions existantes sur notre offre de formation et l’ADN du réseau d’écoles social et solidaire.

Les tables rondes auxquelles Alain Assouline, président et fondateur de WebForce3, participera :

  • 14h : Le numérique inclusif – la dynamique Grande École du Numérique

Avec Samia Ghozlane et Marie-Pierre Lartigue de la GEN ; Alain Assouline de WebForce ; Cécilia Io Carno de Simplon et Djamchid Dalili de la 3W Academy.

  • 16h : La Transformation digitale et ses impacts.

Avec Erik Campanini, auteur de l’ouvrage “Le digital, c’est comme le vélo, ça s’apprend” ; Vanessa Bernon, chargée de mission CNAM ; Rodolphe Bernard, Directeur Innovation Entreprises chez LCL ; Alain Assouline de WebForce3 et du CINOV Numérique.

 

Les ateliers proposés par WebForce3 :

  • Community management : Comment utiliser les réseaux sociaux pour une e-reputation professionnelle irréprochable et attractive ?

“Après un petit tour sur les réseaux sociaux, tendances, fake-news, usages… nous détaillerons pas à pas comment construire sa e-reputation en ligne et son réseau professionnel.”

  • Atelier LinkedIn : Optimiser votre profil pour attirer les recruteurs.

“WebForce3 vous propose un atelier très pratique pour découvrir tous les outils et les connaissances pour optimiser votre profil Linkedin. Afin d’attirer les recruteurs, plusieurs techniques s’offrent à vous, découvrons-les ensemble pas à pas.”

 

Cérémonie des lauréats de Paris Code et présentation de l’Ecole Business Apps :

Le vendredi 27 novembre aura lieu la tant attendue Cérémonie des Lauréats de ParisCode qui aura lieu de 14h à 16h. L’occasion de découvrir notre projet partenarial Ecole Business Apps en partenariat avec Microsoft France, Social Builder et WebForce3 !

 

 

Notre article sur la 5ème édition du Village Numérique

Égalité des chances et Numérique – Retour sur la table ronde organisée par Google Ateliers Numérique

Le jeudi 19 novembre, Google Ateliers Numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes a organisé une journée consacrée à l’égalité des chances dans le secteur du numérique. Sujet profondément ancré dans les valeurs de WebForce3, l’équipe pédagogique de WebForce3 Lyon faisait partie des invité·e·s inspirant·e·s d’une table ronde sur le sujet de l’inclusion numérique.

 

Fabrik Ton Parcours : pour l’inclusion numérique des jeunes éloignés de l’emploi et de la formation

Entouré de Diversidays et de la Fondation Blaise Pascal, Naël Fawal (responsable des écoles WebForce3 Auvergne-Rhône-Alpes) a rappelé l’engagement fort sur le dispositif national Fabrik Ton Parcours. Ce projet inclusif est parfaitement dans le thème de “L’égalité des chances dans le secteur numérique”, puisqu’il accompagne des jeunes des quartiers populaires à s’orienter et choisir un métier qui intègre le numérique dans ses pratiques.

Naël Fawal a également rappelé la politique d’inclusion de WebForce3, s’adressant principalement à des publics exclus de l’emploi : « Notre programme vise à sensibiliser les jeunes aux métiers du numérique, les aider à mettre en avant leurs soft skills et leur faire découvrir des métiers impactés par les innovations digitales, en leur permettant de rencontrer des personnes aux parcours inspirants !”

 

La diversité est une source de performance en entreprise

La diversité est une source de performance en entreprise, et ce dans tout domaine, particulièrement dans les sphères liées au numérique et à l’innovation. La caractéristique de nos formations c’est la mixité, précise Alain Assouline, président de WebForce3.

Adopter une démarche innovante dans l’entreprise, c’est croiser des expériences, des regards , des points de vue différents. La diversité est très loin d’être décorative, elle est au cœur de l’entreprise et de sa performance. L’évolution du monde professionnel tend vers des méthodes de management plus horizontales et des modes de travail plus agiles, plus transversaux où les idées de chacun sont importantes  et davantage prises en considération.

WebForce3 encourage chacun et chacune à oser, et nous partagerons les clés et bonnes pratiques aux apprenants, demandeurs d’emploi, étudiants… pour booster sa confiance et sa culture numérique, et développer son leadership et ses talents en entreprise.

 

Pour en savoir plus sur #FabrikTonParcours

WebForce3 Lille rejoint le Conseil d’Administration de EdTech Hauts-de-France

Le 05 novembre 2020, l’association EdTech France se lançait dans la région Hauts-de-France afin de fédérer de nombreux acteurs de l’éducation, de la formation et des technologies. L’objectif est de développer et promouvoir la filière EdTech sur le territoire. Mescipa Zafrane, co-responsable de WebForce3 Hauts-de-France rejoint activement son Conseil d’Administration.

 

Le rôle de EdTech Hauts-de-France dans l’éducation numérique des territoires

L’association EdTech se veut fédérateur de tout l’écosystème d’acteurs de l’éducation, de la formation, et des technologies sur les territoires. La région Hauts-de-France se voit fortement développée sur les volets numérique et éducatif. EdTech Hauts-de-France ambitionne de faire des Hauts-de-France un territoire apprenant et inclusif grâce à l’intelligence collective et aux outils numériques.

Mescipa Zafrane, co-responsable de WebForce3 Lille, WebForce3 Denain, WebForce3 Amiens et WebForce3 Beauvais intègre le Conseil d’Administration de EdTech Hauts-de-France. Il explique le rapport “logique” entre un réseau d’écoles innovant et inclusif du numérique et l’association EdTech : “EdTech prend tout son sens quand on arrive à monter des choses ensemble et faire en sorte de pouvoir créer des outils innovants !”

 

Visionnez la table ronde du lancement sur YouTube !

 

Les objectifs ambitieux du réseau EdTech France

  • Développer un écosystème d’acteurs autour de la thématique des Edtechs.
  • Co-élaborer, expérimenter et diffuser de nouvelles pratiques pédagogiques et outils technologiques au service de la transformation du monde de l’enseignement et de la formation.
  • Répondre au mieux aux enjeux du territoire en matière de numérique éducatif et de formation professionnelle en lien avec les politiques régionales.
  • Accélérer l’appropriation de la culture numérique dans les apprentissages et les organisations.
  • Mettre en place des partenariats de recherche entre les acteurs issus des mondes universitaire, économique, académique et technologique.

Webinar – Le numérique : Un levier pour l’emploi des personnes en situation de handicap

En tant que réseau de l’économie sociale et solidaire de 50 écoles, WebForce3 organise un webinar le 20 novembre à 11h30. Le thème de cet évènement ouvert à toutes et tous est : “Le numérique : Un levier pour l’emploi des personnes en situation de handicap”, en présence des Secrétaires d’Etat Sophie Cluzel et Cédric O.

 

Numérique, emploi et handicap : témoignages et échanges

Trois témoignages lanceront le webinar autour de la formation et du retour à l’emploi des personnes en situation de handicap, ce qui est ancré profondément dans l’idéologie de WebForce3.

  • L’entreprise « Better Call Dave« , avec Pierre Lefebvre, PDG et Denis Bernard, salarié (alumni de WebForce3, en RQTH).
  • Cécile Fauquenois (également alumni WebForce3 en RQTH) en phase de création d’entreprise sous le statut d’auto-entrepreneur.
  • L’entreprise adaptée Urbilog/Compéthance avec Emmanuel Thieffry : “Comment accompagner les entreprises à intégrer les travailleurs handicapés ?”

Le replay du webinar est disponible :

 

WebForce3, accompagnateur des personnes en situation de handicap

Depuis sa création, WebForce3 a toujours ciblé la formation ouverte à toutes et tous dans le domaine du numérique. Plus de 15% de ses apprenants sont des personnes en situation de handicap ! La caractéristique de nos formations c’est la mixité, précise Alain Assouline.

Handi4Change, le projet de WebForce3 lauréat du Google Impact Challenge de 2019, suit l’idéologie inclusive de WebForce3 pour une évidence entre le handicap et le numérique.

Des sessions de formation spécifiques “Handicap” existent à Paris, Lyon et Lille pour les autistes Asperger. WebForce3 compte d’ailleurs 75% de retour vers l’emploi de personnes en situation de handicap en CDI et 90% de sorties positives.

Romain Blachier, travailleur RQTH et formateur en marketing digital pour la formation Designer Web Marketing Digital à Lyon, insiste sur l’importance du numérique pour l’accès aux formations et à l’emploi des personnes handicapées :

Pour présenter THalent Digital, porté par l’AGEFIPH, Véronique Bustreel, directrice de l’innovation, de l’évaluation et de la stratégie de l’AGEFIPH et Alain Assouline, président-fondateur de WebForce3 discuteront de ce projet qui accompagne et forme les personnes en situation de handicap vers l’emploi dans le numérique.

Les personnes présentes pourront échanger sous forme de questions/réponses avec les intervenants.

 

Le webinar sera conclu par Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes Handicapées et Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

 

WebForce3 signe la charte WALT pour améliorer le parcours des alternants

Le 9 novembre, WebForce3 a annoncé que toutes ses écoles en France ont signé la charte d’engagement de l’association Walt qui œuvre pour améliorer l’expérience de l’alternance pour toutes les parties prenantes.

 

Walt et WebForce3 unis pour l’alternance !

L’association Walt œuvre depuis 2018 à une meilleure intégration des alternants tout au long de leur parcours de formation en entreprise et innove pour lutter contre leurs difficultés.

Les principaux axes que suit Walt pour y parvenir sont d’avoir une coordination précise avec les structures de formations et les entreprises ainsi qu’une orientation et un suivi intenses. L’association a mis en place des initiatives concrètes et accessibles qui ont fait leurs preuves.

L’association Walt propose aux organismes de formation d’aller plus loin en intégrant de nouveaux critères qui contribuent à faciliter le parcours d’alternance et sont détaillés dans sa charte des « 10 engagements pour l’alternance ».

Les écoles qui les adoptent sont distinguées par la plaque emblématique du Routard adapté à l’alternance, avec l’accord, le soutien et la bienveillance du célèbre guide touristique. Walt apporte son expérience et son contrôle régulier pour s’assurer que les critères sont bien respectés.

Cette distinction obtenue par WebForce3 valide ainsi les engagements forts de toutes les écoles du réseau pour garantir un apprentissage de qualité. Le suivi de chaque alternant y est donc particulièrement consciencieux.

 

Les « 10 engagements pour l’alternance » de WebForce3 :

  1. Des métiers qui s’offriront à l’alternant, tu informeras.
  2. Dans la quête d’entreprise pour son contrat, l’alternant tu aideras.
  3. Pour assurer l’intégration de l’alternant dans l’entreprise, adapter la formation aux enjeux de celle-ci tu devras.
  4. À l’obtention du titre du certificat ou du diplôme, tu veilleras.
  5. L’amélioration du taux de réussite aux examens, tu démontreras.
  6. Après la formation, l’alternant dans son insertion professionnelle, tu accompagneras.
  7. L’intégration des alternants en situation de handicap, tu favoriseras.
  8. De la formation du tuteur, tu t’assureras.
  9. Si la formation proposée ne correspond pas à son projet, vers Walt Community, tu le dirigeras.
  10. Le questionnaire d’évaluation en fin de formation, remplir tu feras.

 

Des poses de plaques « Recommandé par Le Routard & Walt 2020 » seront organisées dans chacune d’entre elles à l’issue du confinement.

 

WebForce3 est partenaire du projet THalent Digital de l’Agefiph pour former et accompagner vers l’emploi 300 personnes en situation de handicap

Le secteur du numérique progresse et recrute massivement. Or, une minorité de personnes en situation de handicap envisage la possibilité de tenter sa chance dans ces métiers à fort potentiel par manque de formation et d’accompagnement adaptés. Cette opportunité est rendue possible avec le dispositif accessible THalent Digital : porté par l’Agefiph ; financé par la Banque des territoires et le Ministère du travail, de l’emploi et de l’inclusion via le Plan d’investissement dans les compétences (PIC). Un consortium pilote le projet. Il rassemble APF France Handicap, Amnyos, l’OPCO ATLAS, Simplon, WebForce3 et reçoit les soutiens de CGI, syndicats Syntec Numérique et CINOV Numérique, Pôle emploi, Cheops, FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion) et de la FAF (Fédération des Aveugles de France).

 

Favoriser l’inclusion et l’insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap dans les métiers du numérique

D’ici 2023, environ 500 demandeurs d’emploi en situation de handicap seront formées et recrutées dans les métiers du numérique. Parmi ces 500 personnes, ce sont 300 personnes qui seront formées et accompagnées par WebForce3. Le réseau d’écoles WebForce3 a toujours renforcé sa politique handicap pour assurer des formations, qui soient adaptées au handicap de chaque apprenant, et un accompagnement adapté vers l’emploi. Après le projet Handi4Change lauréat du Google.org Impact Challenge en 2019, WebForce3 opère le programme accessible THalent Digital de l’Agefiph pour soutenir ses valeurs d’inclusion, d’insertion et d’emploi durable dans le numérique.

Selon l’Insee, en 2019, presque 3 millions de personnes en âge de travailler étaient reconnues handicapées en France avec un taux de chômage de 16%, contre 8% pour le tout public. Pourtant, le secteur du numérique devrait atteindre +4% de croissance en 2020. Selon une étude* de Pôle emploi, l’emploi dans le numérique progresse 2,5 fois plus vite que dans les autres secteurs.

https://www.thalent-digital.fr/

 

Le numérique ne représente que 2% des orientations professionnelles des handicapés

Le numérique, c’est deux futurs emplois sur trois, un télétravail possible voire généralisé pour certaines entreprises. Rien qu’en France, on estime environ 200 000 postes à pourvoir d’ici 2022, contre 80 000 postes non pourvus en 2019. Malgré la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, le besoin de main d’œuvre y reste important. D’autant plus que de nombreuses entreprises dites « traditionnelles » ont accéléré leur transition numérique et cherchent aujourd’hui des talents qualifiés qui possèdent des compétences numériques.

Pourtant, les métiers du numérique, pris au sens large, représentent à peine 2 % des orientations professionnelles de personnes handicapées, là où en juin 2020 près de 46 % des Français se disaient prêt à une reconversion professionnelle dans le numérique. Ces freins sont dus au manque de formation adaptée et des idées reçues des employeurs, mais aussi à l’autocensure des personnes handicapées elles-mêmes sur l’accessibilité, le niveau de compétences et de qualification, les pré-requis, la culture métier…

 

Un dispositif totalement financé et pensé spécifiquement pour le retour à l’emploi durable des personnes en situation de handicap

Le projet #THalentDigital est né d’une alliance de professionnels du handicap, d’organismes de formation professionnelle et d’entreprises mobilisées au service de la formation et de l’emploi des personnes en situation de handicap.

THalent Digital a pour objectifs de :

  • Sensibiliser et orienter les demandeurs d‘emploi vers des métiers porteurs (formation développeur web et web mobile, formation technicien systèmes et réseaux).
  • Proposer des formations professionnalisantes qui prennent en compte leurs situation de handicap et délivrées par les organismes de formation WebForce3 et Simplon. Ces formations débouchent sur un titre professionnel reconnu et visé par le Ministère du travail de niveau III bac+2, ou sur une ou plusieurs certifications professionnelles reconnues par les recruteurs.
  • Soutenir l’innovation en matière d’accessibilité de la formation : accessibilité des outils pédagogiques, adaptations des postes de travail, environnement, équipes sensibilisées aux enjeux du handicap…
  • Accompagner pendant la formation et vers l’emploi de manière renforcée avec des actions de sensibilisation à destination des entreprises.
  • Mettre en relation les candidats et les entreprises en amont de la formation de façon à favoriser les recrutements.

Pour faire accéder à ces métiers porteurs, THalent Digital mise sur l’originalité et l’innovation.

https://www.thalent-digital.fr/

 

Un programme de recherche avec le CNRS pour créer un parcours digital et ludique « révélateur de talents »

Le consortium s’est associé au CNRS pour initier un programme de recherche. Il s’agit de développer un outil en ligne destiné aux demandeurs d’emploi en situation de handicap. Cet outil les encouragera à se projeter dans les métiers du numérique, en repérant leurs capacités et atouts et en déconstruisant, si nécessaire, certains préjugés. Cet outil s’appuiera sur une dynamique ludique et tiendra compte des référentiels de formation développés par WebForce3 et Simplon.

L’outil sera créé par des spécialistes issus de quatre univers, en étroite interactivité avecles personnes handicapées pour garantir son accessibilité :

  • Les métiers du numérique (formateurs et employeurs).
  • Le handicap (Agefiph).
  • Les jeux en ligne (notamment pour les publics seniors).
  • La didactique professionnelle.

WebForce3 participe au Forum sur la Gouvernance de l’Internet France 2020

Événement phare du numérique, l’édition 2020 du Forum sur la Gouvernance de l’Internet France a lieu le 27 octobre 2020 et se déroulera en ligne. Il abordera les questions centrales de la gouvernance d’internet, dont certaines ont été mis en exergue par la crise sanitaire.

Cet événement est porté notamment par Nicolas Chagny, directeur général de WebForce3, président de l’Internet Society France et co-président du comité d’organisation du Forum.

 

Le FGI France, qu’est-ce que c’est ?

Un espace de dialogue innovant, expert et ouvert.

Institué par le Sommet Mondial sur la Société de l’Information, le FGI France est un espace de dialogue innovant, rassemblant des représentants des États, des entreprises, des acteurs techniques et de la société civile. Jennyfer Chrétien (Renaissance Numérique) et Lucien Castex (Afnic) sont chargés de coordonner la programmation de cette édition 2020 du FGI France.

 

Le mandat général donné par le SMSI pour le Forum concerne :

  • La politique publique globale au niveau local et intergouvernemental en relation avec la gouvernance de l’internet et la neutralité des réseaux.
  • L’utilisation des compétences des parties universitaires, scientifiques et techniques.
  • La réduction de la fracture numérique et l’élargissement des possibilités d’accès à l’Internet dans les pays en développement.
  • L’utilisation des principes du SMSI.
  • La publication de ses travaux.

 

À leurs côtés se trouvent les membres du comité d’organisation du FGI France : Antoine Allard (Cap Digital), Alain Assouline (WebForce3, CINOV Numérique), Charles-Pierre Astolfi (Conseil National du Numérique), Sébastien Bachollet (Icann At-Large / Afnic), Philippe Batreau (Epistrophe), Michel Baujard (CFS+), Laurent Bloch (Chercheur Cyberstratégie), Pierre Bonis (Afnic), Nicolas Chagny (Internet Society France, WebForce3), Françoise Colaitis (Cap Digital), Didier Guével (Université Paris 13), Francesca Musiani (CNRS), Corinne Pulicani (Next Day!), Samih Souissi (Arcep) et Salwa Toko (Conseil National du Numérique).

 

Au Programme du FGI France 2020

 

 

9h – 9h15 : Introduction par Marylou Le Roy (Conseil National du Numérique) et Nicolas Chagny (Internet Society France)

“ La question de la gouvernance d’Internet irradie dans toutes les sphères de la société, la Covid-19 a amplifié l’impact du numérique sur notre société. Le FGI France et ses participants ont plus que jamais la mission d’être force de réflexion et de proposition pour une meilleure gouvernance d’Internet.” Nicolas Chagny, directeur général de WebForce3, président de l’Internet Society France et co-président du comité d’organisation du Forum.

 

9h15 – 10h45 :  “Gouverner l’Internet à l’ère de la polarisation”

Le mardi 27 octobre à 9h a lieu une plénière en ligne avec comme thème “Gouverner l’Internet à l’ère de la polarisation.”

Polarisation géopolitique, polarisation de l’opinion, Internet est entré dans une ère de risques de fracturation, entre nations, entre populations et entre réseaux. Si ces échelles semblent éloignées, elles sont pourtant en résonance directe, en témoigne la cristallisation du débat politique et sociétal autour de la 5G en France et dans le monde.

Alors que la crise sanitaire montre avec une vive acuité le rôle central d’internet dans la société, cette fragmentation est-elle inéluctable ? Quels risques fait-elle courir aux utilisateurs ? Peut-on imaginer de nouvelles formes de gouvernance d’Internet qui, sans imposer le consensus au risque d’aseptiser cette dernière, permettent à chaque partie prenante d’être entendue et à Internet de progresser tout en conserver l’esprit de ses pionniers ?

 

Les intervenants :

  • Nnenna Nwakanma, Chief Web Advocate, Web Foundation.
  • Henri Verdier, Ambassadeur de France pour le numérique.
  • Serge Abiteboul, directeur de recherche à l’Inria, membre du Collège de l’ARCEP.
  • Christiane Féral-Schuhl, avocate, Ancien Bâtonnier de Paris, Présidente du Conseil National des Barreaux.

 

Les responsables modération :

  • Jennyfer Chrétien, Déléguée générale de Renaissance numérique.
  • Lucien Castex, Représentant pour les affaires publiques, AFNIC, co-président du comité d’organisation du FGI France.

 

Nicolas Chagny, président de l’Internet Society France et co-président du comité d’organisation multi-parties prenantes du Forum qui introduit la journée avec Marylou Le Roy du Conseil National du Numérique :

“La question de la gouvernance d’Internet irradie dans toutes les sphères de la société, la Covid-19 a amplifié l’impact du numérique sur notre société. Le FGI France et ses participants ont plus que jamais la mission d’être force de réflexion et de proposition pour une meilleure gouvernance d’Internet.”

 

10h45 – 11h : Conclusion de la matinée par Cédric O

 

14h – 15h30 : Forum Afnic pour un Internet de Confiance

 

Atelier « Abus : Qui est responsable de quoi ? »

Après un rappel du cadre juridique et réglementaire par le service juridique de l’Afnic, cet atelier sera le lieu d’échanges sur l’identification de la chaîne de responsabilité dans le cadre des abus. Qui est (devrait être) responsable de quoi ? Quels sont les aspects qui mériteraient d’être clarifiés ?

 

 

Participez aux six prochains ateliers de l’Avenir Numérique

  • Territoires et numérique – mardi 1er décembre 2020.
  • Les nouvelles fragilités numérique – mardi 2 février 2021
  • Transition numérique, défi écologique – mardi 2 mars 2021
  • Technologies internet et résilience – mardi 06 avril 2021
  • La cybersécurité à l’ère de la fracturation de l’Internet – mardi 04 mai 2021
  • Expérimenter la Gouvernance de l’Internet – mardi 1er juin 2021

S’inscrire aux ateliers

 

L’événement sera capté via la plateforme Big Blue Button et diffusé sur Youtube Live !

WebForce3 participe à la table ronde sur les enjeux et potentiels de la EdTech en Afrique

Le 8 septembre 2020 a eu lieu un évènement à la BPI France autour des enjeux de la EdTech et des Industries Culturelles et Créatives en Afrique ! Deux tables rondes ont permis à de nombreux acteurs du numérique et de l’éducation de se rencontrer et d’exposer des réflexions de fonds sur le développement de la EdTech en Afrique. Retour sur l’événement.

 

En quoi les Edtech sont une réponse aux problèmes d’infrastructures de formation et d’éducation en général en Afrique ?

Cette table ronde fut animée par Rémy Challe, Directeur Général de Edtech France (dont WebForce3 est membre et administrateur)

Les intervenants : 

  • Aida Diab, Directrice Générale de Asfored / Edinovo, Association pour la formation et le perfectionnement professionnels dans les métiers de l’édition. Ce centre de formation est la référence en France sur les métiers du livre (y compris édition digital).
  • Laura Maclet, Consultante en ingénieur pédagogique, experte de l’Afrique Sub-saharienne, y ayant travaillé sur des projets éducatifs.
  • Nicolas Chagny, directeur général de Webforce3.

 

Les Industries Créatives sont-elles un levier de développement économique à privilégier en Afrique Subsaharienne ?

Le thème de la table ronde fut celui des Industries Culturelle et Créatives. Elle fut animée par Christian Jekkinou, ancien Directeur de Africinnov, expert de l’entrepreneuriat en Afrique et mentor de LAFAAAC.

Les intervenants : 

  • Soizic Wattinne, Secrétaire Générale de l’Ecole du Louvre.
  • Laurence Lascary, productrice de long-métrages de cinéma et de documentaires, engagée sur les questions de diversité, fondatrice de la société de production « De l’autre coté du périph » et très engagée dans l’émancipation des femmes et des femmes africaines en particulier.
  • Juan Pirlot de Corbion, Fondateur de YouScribe, pour un meilleur accès à la littérature et à la culture écrite).
  • Akotchaye Koula OKIO, Responsable Afrique Subsaharienne de la SACEM, et artiste béninois.

 

Le thread Twitter de l’évènement se trouve ici

 

Revivez la table ronde « EdTech et les industries créatives en Afrique »

WebForce3 participe à OPEN GEN : semaine nationale des formations labellisées Grande École du Numérique

Pendant la semaine OPEN GEN du 19 au 24 octobre 2020, les formations labellisées Grande École du Numérique ouvrent leurs portes (physiques ou virtuelles, chacun s’adaptant aux mesures sanitaires actuelles). L’objectif ? Permettre à toutes et tous de découvrir ou de s’informer sur les métiers et formations aux métiers du numérique. WebForce3 est labellisé GEN et compte participer activement à l’événement !

 

Participez aux conférences en ligne de WebForce3

Vous êtes en recherche d’emploi, vous êtes motivé.e et le numérique vous intéresse ? Alors inscrivez-vous vite à cette semaine portes ouvertes et venez découvrir les formations #GEN près de chez vous. Plus d’une centaine d’animations vous attendent, en présentiel ou en ligne !

 

Au programme :

Le 20 octobre à 14h : “Reconversion professionnelle : étapes clés pour envisager sa réflexion et le passage à l’action”.

En juin 2020, 46% des français se disaient prêts à se reconvertir dans le numérique. Mais comment préparer une reconversion durable et sereine dans le numérique ?

  • Le 21 octobre à 14h30 : “Sécurité informatique et piratage. Les métiers des systèmes et réseaux.” Avec Rémi, notre formateur.

Tout savoir sur la sécurité Web et ses outils afin d’éviter d’être la victime d’un piratage à distance : histoire, culture métiers, différentes attaques, métiers et outils de travail.

  • Le 22 octobre à 14h : “Devenir Développeur web. Comment savoir si le code est fait pour moi ? Quels formations et débouchés à la sortie ?”

Vous vous intéressez au développement web ? Vous ne savez pas si ces métiers sont faits pour vous ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la culture métier, les outils, l’environnement de travail, les formations, les débouchés, l’emploi.

  • Le 23 octobre à 14h : “Devenir Community Manager : un métier en fort essor et couteau-suisse d’une entreprise !”

Évolution du métier depuis dix ans, tendances, usages des internautes, communautés en ligne, TikTok… Quel rôle pour le·la Community Manager, quelles missions et opportunités en entreprises ?

 

 

Deux marraines et un parrain inspirants pour soutenir OPEN GEN

Tout au long de la semaine #OPENGEN, les formations labellisées GEN organisent des ateliers, des rencontres, des webinaires. Notre école labellisée GEN participe, pour la première année, à la semaine nationale des formations au numérique, organisée par la Grande École du Numérique dans toute la France et en ligne !

Deux marraines et un parrain ont accepté de soutenir l’événement : Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique de boxe, boxeuse la plus médaillée de France, Allison Pineau, championne du monde et d’Europe de handball et Sébastien Chabal, double vainqueur du tournoi des 6 nations de rugby.

Prenez exemple sur Allison Pineau qui, malgré sa blessure, n’a pas baissé les bras et a réussi à remporter le championnat avec l’Équipe de France grâce à sa motivation sans relâche ! « Seule votre motivation compte et je sais de quoi je parle ».

Sébastien Chabal est passé du rugby à la vente de cosmétique notamment en ligne, alors tout est possible non ?  « Faites-vous confiance, osez le numérique ! »

Pour mobiliser un grand nombre de futurs apprenants, la GEN peut compter sur plusieurs partenaires : l’ANCT (Agence Nationale de la Cohésion des Territoires), l’ONISEP et l’UNML (Union Nationale des Missions Locales).

Cette édition inédite se tiendra sous le haut patronage de Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.