[Webinar] L’alternance accélère dans le numérique – avec l’OPCO Atlas

Alain Assouline, président et fondateur de WebForce3, a participé à la 2ème édition du webinar “Accélérateur CFA & Organismes de Formation” de l’OPCO ATLAS, afin de discuter de l’alternance et des CFA.

 

Le rôle de WebForce3 pour l’alternance

Lors de ce webinar, Alain Assouline a pu présenter les moyens mis en place par WebForce3 pour promouvoir l’alternance.

“Pour répondre aux besoins des entreprises, nous ouvrons des sessions de formations courtes et intensives tous les mois. En devenant OFA, nous n’avons pas changé le modèle de sourcing et d’entrée en formation.

Nous avons remis en cause la répartition traditionnelle du temps entre la présence en CFA et celle en entreprise. Ça ne correspondait pas aux métiers du numérique. Avec un bootcamp de 3 mois en début d’alternance, puis 3 à 6 semaines en entreprises, une semaine au CFA, tout le monde est gagnant !

Partenariats est le maître mot ! Que ce soit avec les entreprises, mais aussi avec les associations d’insertion dans les quartiers comme La Régie de Quartiers Diagonales et les associations comme Social Builder et l’Agefiph pour des problématiques d’insertion ciblées. »

 

 

Au programme du webinar

  • Campagne Alternance 2021 : le premier bilan.
  • Les nouvelles stratégies pour promouvoir l’alternance :
    • Les initiatives territoriales d’Atlas pour informer et conseiller les entreprises et les CFA.
    • Les initiatives innovantes pour recruter en alternance.
    • Les plateformes de promotion des services financiers, du conseil et de leurs métiers.
  • Les nouveaux services aux CFA
    • Simplifier les procédures pour déclarer les contrats d’apprentissage et les facturer.
    • La data au service de plus d’efficacité.
  • Soutenir l’innovation des CFA
    • Inventer les CFA de demain : le programme d’Atlas de soutien de projets innovants.
    • Nouveaux défis, nouveaux outils.
  • Les bonnes pratiques en action
  • Les perspectives pour 2022

 

Prolongation des aides au recrutement en apprentissage !

Une belle nouvelle pour les jeunes ainsi que pour les entreprises. Effectivement, les aides du plan “1 jeune, 1 solution” visant à faciliter le recrutement de jeunes se voient prolongées par le gouvernement jusqu’en juin 2022.

La prime est de 5 000 euros pour un mineur et de 8 000 pour un majeur, ce qui rend le coût de la première année quasi nul. Déjà reconduite jusqu’en décembre, elle se voit prolonger d’encore de nombreux mois !

Jean Castex, premier ministre, est satisfait de cette aide : “Les résultats sont là” en matière d’insertion professionnelle grâce à ce plan. Il souligne le “record historique” de plus de 500 000 contrats d’apprentissage ou d’alternance signés (525 600 jeunes en 2020, soit 42 % de plus qu’en 2019, selon des données de la Dares). Il ajoute que “2,6 millions de jeunes ont à ce jour directement bénéficié d’aides de France Relance pour l’emploi, l’insertion ou la formation.”

 

L’article du Monde sur la prolongation des aides pour l’apprentissage

CGI et Docaposte recrutent des Concepteurs Développeurs d’Applications JAVA

Les entreprises CGI France et Docaposte signent un partenariat avec le réseau d’écoles WebForce3 pour former et recruter une vingtaine de collaboratrices et collaborateurs au métier de Concepteur·rice Développeur·se d’Applications spécialisé JAVA. Quel est ce métier ? Qui a accès à cette formation et à ce recrutement ? Quels sont les enjeux pour ces entreprises partenaires ?

 

Formation sur-mesure et Recrutement sur le métier de Concepteur·rice Développeur·se d’Applications spécialisé JAVA !

Partenariat avec l’entreprise CGI France

CGI France est un acteur majeur de la transformation digitale en France. En vous formant à ce métier par WebForce3, un public en reconversion ou en recherche active d’un emploi a la possibilité d’être recruté et d’avoir donc rapidement accès à un emploi d’avenir et passionnant.

« Chez CGI, nous sommes convaincus que l’innovation technologique permet d’accélérer la transformation de la société et de son économie, et le développement de nos collaborateurs. Notre mission, c’est donc d’accompagner les entreprises et les administrations au quotidien pour les rendre plus performantes. Nos 77 000 experts dans le monde (11 000 en France) interviennent dans tous les secteurs d’activités via quatre métiers : business consulting, intégration de systèmes, business solutions, managed IT services.

Votre mission, en rejoignant CGI, c’est être au cœur des enjeux des entreprises et vivre des missions passionnantes, où l’innovation et l’excellence opérationnelle sont constamment mises au service de nos clients. Blockchain, cybersécurité, big data, intelligence artificielle… autant d’enjeux qui rythmeront votre quotidien aux côtés de nos professionnels. Choisir CGI, c’est aussi donner un coup d’accélérateur à sa carrière et développer chaque jour ses compétences dans un environnement stimulant et épanouissant.

Postes à pourvoir sur : Larmor-Plage, Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble.

 

logo CGI

 

Partenariat avec l’entreprise Docaposte

Filiale numérique du Groupe La Poste, Docaposte est un acteur important de la transformation des grandes organisations, avec une forte dynamique sur les secteurs finance, e-santé et secteur public. S’adressant à un public de plus en plus large, le groupe propose une gamme de 140 solutions (sur-mesure ou prêtes-à-l’emploi) qui couvre tous les besoins de ses 23 000 clients.

Expert en plateformes numériques, le groupe conçoit, héberge et exploite des plateformes d’échanges sécurisés (on premise ou en mode Saas) visant à réconcilier des environnements multiples, simplifier et faciliter les échanges d’information ainsi que les parcours clients. Grâce à ses 4 data centers, Docaposte garantit un haut niveau de sécurité et de conformité et opère ses propres infrastructures Tiers de confiance « Made in France » et Green IT.

Postes à pourvoir à : Rouen, Nantes, Sophia Antipolis, et en Ile-de-France.

logo Docaposte

 

L’entreprise DSI EA (entreprise adaptée) recrute en CDD Tremplin

DSI recrute pour son client, un acteur majeur du secteur bancaire. DSI (Distribution Services Industriels) a été créée en 1994 et dispose de l’agrément d’état « entreprise adaptée » depuis 1996 : 85% de ses effectifs sont en effet composés de salariés handicapés, ce qui a valu à l’entreprise de remporter le Prix de l’Entrepreneur Social en 2008. « Des salariés handicapés très éloignés de l’emploi : ces personnes ont eu un parcours de vie et une scolarité compliqués » précise Jean-Louis Ribes, Fondateur de DSI. Son ADN RH ? ? Favoriser l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi, en situation de handicap. « Notre métier est de mettre en pratique des compétences qui n’existent pas encore chez les personnes que nous souhaitons recruter, c’est au rôle de l’entreprise adaptée de les créer »

Postes à pourvoir à : Lyon

  • Formation intensive et préparatoire : 6 mois (à l’école en présentiel) soit 819 heures de formation
  • CDD Tremplin au sein d’un client, acteur majeur du secteur bancaire

 

 

Notre formation sur-mesure Concepteur Développeur d’Applications JAVA

Un·e Concepteur·rice Développeur·se Java est spécialisé·e dans le langage de programmation orienté objet Java. Elle·Il conçoit, analyse, paramètre et code des solutions informatiques à partir d’un cahier des charges. Elle·Il intervient donc sur l’ensemble de la chaîne de production d’une solution informatique : choix techniques, environnement de développement, conception et réalisation…

La·le concepteur·rice développeur·se peut être amené·e à rédiger des spécifications techniques, implémenter de nouvelles fonctionnalités, écrire des tests unitaires, exécuter des recettes, mettre à jour de la documentation, corriger des bugs rencontrés sur la version en production et intégrer les recommandations de sécurité.

La formation permet d’accéder à des débouchés métiers tels que : Concepteur·rice développeur·se, Lead Développeur·se, Architecte d’applications, Développeur·se d’applications métiers, Développeur·se Java.

 

Public et pré-requis

La formation Concepteur Développeur d’Applications spécialisé Java est intensive, pratique, complète et permet d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour être immédiatement opérationnel en entreprise.

En formation en alternance, l’accès à l’emploi se veut encore plus rapide car plus concret, tout en restant une formation intensive et diplômante.

La formation Développeur Java n’est pas ouverte à toutes et tous. Effectivement, il est demandé d’avoir une expérience dans le développement ou un bac+2 en informatique. Notre formation mène à un diplôme BAC+3 (titre professionnel RNCP reconnu et délivré par l’État).

 

Le rythme et la durée

Cette formation est disponible en présentiel ou en télé-présentiel. Pour le format en alternance, la formation dure un an dont huit mois en entreprise.

Le déroulé de la formation en alternance est :

  • Signature du contrat d’alternance
  • 4 mois de formation intensive et préparatoire (à l’école en présentiel)
  • 8 mois en alternance (3 semaines en entreprise/une semaine par mois à l’école en téléprésentiel)

 

Qui a accès à cette formation JAVA ? Quel diplôme ?

La formation Concepteur Développeur d’Applications Java est ouverte à tous les publics (étudiant·e·s, salarié·e·s, personne en reconversion professionnelle, freelance, demandeur·e·s d’emploi).

Néanmoins, il est demandé de remplir certaines conditions :

Pré-requis :

  • Être autodidacte
  • Bon niveau en développement ou bac+2 en informatique
  • Avoir défini un projet professionnel solide
  • La connaissance d’un langage de développement Web est souhaité (Js, Java, react)

Modalités de sélection :

  • Test de logique
  • Test de connaissance Front-end et Back-end

Une formation diplômante !

Au sortir de cette formation est délivré le diplôme RNCP BAC+3 (titre professionnel reconnu et délivré par l’État, niveau 6, BAC+3) : Concepteur·rice Développeur·se d’Applications.

Des aides de l’État pour les entreprises qui recrutent en apprentissage jusqu’en décembre 2021

Les aides de l’État pour les entreprises, privées comme publiques, recrutant des apprenti·e·s devaient prendre fin à la fin du mois de février. Mais elles sont officiellement prolongées jusqu’au 31 décembre 2021 ! Cette aide est aussi valable pour les jeunes de moins de 30 ans en contrat de professionnalisation.

 

Quelles aides pour les employeurs du secteur privé ?

Mises en place l’été dernier dans le cadre du plan de relance apprentissage, ces aides concernaient initialement tous les contrats d’apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

 

Ces aides concernent désormais tous les contrats conclus jusqu’au 31 décembre 2021 !

Tous les niveaux de diplôme sont concernés : du niveau inférieur au baccalauréat jusqu’au Master (BAC +5).

Toute entreprise peut percevoir cette aide financière. Il n’y a aucune condition pour les entreprises de moins de 250 salariés. Les entreprises de plus de 250 salarié·e·s doivent remplir une des deux conditions : elles doivent s’engager à atteindre un seuil de 3% de contrats d’alternance ou de 5% de contrats favorisant l’insertion professionnelle dans leur effectif.

 

A combien s’élèvent ces aides pour le secteur privé ?

  • jusqu’à 5 000 euros pour un·e apprenti·e de moins de 18 ans.
  • jusqu’à 8 000 euros pour un·e apprenti·e de plus de 18 ans.

“Pour les entreprises, l’aide couvre 100% du salaire d’un·e apprenti·e de moins de 21 ans, 80% du salaire d’un·e apprenti·e de 21 à 25 ans révolus et près de 45% du salaire d’un·e apprenti·e de 26 ans et plus.” (source Ministère).

La gestion et le suivi de l’aide est confiée à l’Agence de services et de paiement (ASP). Elle sera versée mensuellement et automatiquement, avant le paiement du salaire de l’apprenti·e.

Retrouvez plus d’informations sur le site du ministère : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/entreprise-et-alternance/aide-exceptionnelle-apprentissage

 

Et pour les employeurs du secteur public ?

Les employeurs publics (collectivités territoriales et établissements publics en relevant) bénéficient également de ces aides exceptionnelles pour l’embauche d’apprenti·e·s.

Comme pour le secteur privé, les aides concernaient initialement tout contrat d’apprentissage conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Ces aides sont également prolongées jusqu’au 31 décembre 2021.

 

A combien s’élèvent ces aides pour le secteur public ?

Le montant de l’aide exceptionnelle s’élève à 3 000 euros (montant forfaitaire).

L’aide est versée en une seule fois et sa gestion est confiée à l’ASP.

Les employeurs publics qui souhaitent demander cette aide doivent en faire la demande en se rendant sur le portail de l’ASP à cette adresse : https://portail-aide-recrutement-apprentis-ct.asp-public.fr/aract/

Retrouvez plus d’informations relatives à l’aide aux employeurs publics sur le site de l’ASP : https://www.asp-public.fr/aide-pour-le-recrutement-dapprentis-par-les-collectivites-territoriales

 

Lancement de la 2e promotion de l’Ecole Business Apps avec l’entreprise IBM Interactive

Lancée en septembre 2020, l’Ecole Business Apps a été crée par Microsoft France en partenariat avec WebForce3 et Social Builder. La mission de l’école est d’ouvrir l’accès au métier de Concepteur·rice Développeur·se d’Applications pour des publics en reconversion et demandeur·se·s d’emploi.

 

Une deuxième session mixte en partenariat avec l’entreprise IBM Interactive

Vous souhaitez intégrer une école de talent et une formation pour répondre aux nouveaux enjeux des organisations ? ‍Vous désirez être formé·e au leadership professionnel et à l’inclusion ? Postulez au sein de l’Ecole Business Apps !

La seconde promotion est en partenariat avec l’entreprise IBM Interactive, et sera lancée le 29 mars. La formation dure 6 mois et est suivie par 12 mois d’alternance. Elle s’adresse à 9 femmes et 6 hommes, soit 15 personnes en reconversion professionnelle vers un métier d’avenir !

Au programme de ces 18 mois d’alternance, 5 domaines de compétences : 

  • _processus métiers en entreprise
  • _conception, analyse
  • _développement et paramétrage d’applications métiers
  • _mise en œuvre d’applications AI-native 
  • _human skills

Une première session 100% femmes avec l’entreprise Avanade France

Avanade France recrute 18 femmes dans les métiers du développement d’applications métiers. Un programme professionnalisant et pensé pour une Tech inclusive, avec une promesse d’embauche à la clé. La formation avec l’Ecole Business Apps, c’est : 6 mois de formation (pris en charge par Pôle Emploi), suivis de 12 mois de contrat de professionnalisation dans l’entreprise partenaire de Microsoft : Avanade France. Suite à la validation des acquis et au passage du titre professionnel visé par l’Etat Bac+2, les vingt apprenantes pourront se voir proposer une offre d’embauche en CDD/CDI.

Avanade est une entreprise soucieuse du bien-être des autres et de l’impact positif qu’elle peut avoir sur chaque personne. Il ne s’agit pas seulement de mettre la technologie au profit de la société, mais aussi d’entreprendre des actions humaines et sociales. Pour aller dans ce sens, Avanade met en oeuvre des projets humains pour ses clients, mais aussi pour ses collaborateurs. Ces belles histoires sont liées à ses valeurs d’entraide, de partage et d’engagement. Toutes ces actions Avanade les rend vivantes chaque jour par des réalisations concrètes, aussi passionnantes les unes que les autres. Engagée en faveur du développement des carrières des femmes dans les métiers technologiques, Avanade lance une promotion 100% féminine.

 

 

Ecole Business Apps : Avanade France recrute 18 femmes dans les métiers du développement d’applications métiers

Le 22 mars 2021, Microsoft France inaugurait en ligne la première promotion 100% féminine de l’Ecole Business Apps en partenariat avec l’employeur Avanade France. Créée en septembre 2020 en partenariat avec Microsoft France, Social Builder et WebForce3, cette nouvelle école tend à réduire la fracture numérique et faire du digital un levier d’inclusion. Elle s’adresse aux personnes en reconversion professionnelle et leur propose de bénéficier d’une formation avec une alternance dans une entreprise partenaire de Microsoft. Inaugurée aujourd’hui, en présence d’Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, la première promotion de l’Ecole Business Apps est 100% féminine et représente six nationalités différentes.

 

Ouvrir l’accès aux métiers de demain à des personnes en reconversion

Alors que les experts prédisent que plus de 500 millions de nouvelles applications seront créées d’ici 2023, soit plus que toutes celles créées depuis 40 ans, leur développement devient un enjeu stratégique pour les entreprises. Ainsi, Microsoft, Social Builder et WebForce3, trois acteurs experts du numérique, de la formation et de l’insertion professionnelle se sont associés pour répondre à ces nouveaux besoins et lancer ce programme inédit à destination des publics éloignés de l’emploi. Pour que le secteur du numérique s’ouvre aux femmes, la première promotion a été symboliquement 100% ouverte aux femmes.

« Microsoft a toujours eu à cœur de mettre la technologie au service d’une transformation numérique plus inclusive. Nous pensons, tout comme nos partenaires Social Builder, WebForce3 et Avanade, que la formation au numérique est un formidable vecteur d’égalité des chances. L’Ecole Business Apps a pour ambition de cultiver les talents numériques de demain et de favoriser la mixité dans la tech. », affirme Agnès Van de Walle, Directrice de l’entité One Commercial Partner de Microsoft France.

 

 

Le parcours professionnalisant dure 18 mois – intégrant un bootcamp préparatoire de 6 mois, financé par Pôle Emploi Paris et l’OPCO Atlas. Cette phase préparatoire est suivie d’une alternance de 12 mois dans une entreprise partenaire de Microsoft – et se concentre sur deux piliers majeurs alliant savoir-faire et savoir-être :

  • L’acquisition de compétences techniques, pour assimiler les fondamentaux des métiers allant de la stratégie marketing et relation client à la gestion de projet en passant par les bases de l’algorithmie, du CRM et de l’ERP mais aussi de la conception et du développement d’une application métier, notamment en utilisant la technologie « Low code / No code ».
    • L’organisme de formation WebForce3 a mené une ingénierie pédagogique et technologique sur-mesure pour répondre aux besoins en compétences des entreprises du marché. Il a approfondi le programme avec l’aide d’experts métiers de Microsoft pour répondre finement aux besoins en termes de compétences, postures métier et transversalité.
    • WebForce3 propose aux apprenantes un apprentissage en blended-learning pour réviser et acquérir de nouvelles compétences pendant et après la formation sur sa plateforme pédagogique de digital learning WebForce.LIFE (plus de 300 questions de QCM et 10 examens blancs dédiés au programme).
    • L’ingénierie financière de WebForce3 a permis de rendre ce parcours totalement accessible financé pour les apprenantes. Véritable tremplin pour les profils éloignés de l’emploi, ce dispositif a permis de créer une suite de parcours pour des apprenantes ayant déjà un premier bagage dans le développement.
    • Suite à la validation des acquis, les apprenants pourront bénéficier d’une offre d’embauche en CDI ou CDD, notamment chez l’une des entreprises partenaires de Microsoft. S’appuyant sur une pédagogie innovante, l’Ecole Business Apps est également certifiante avec un diplôme de Concepteur Développeur d’Applications (Titre RNCP BAC+3) – et deux certifications Microsoft, délivrés à la fin de la formation.

« La confiance que Microsoft nous accorde est une véritable reconnaissance de notre savoir-faire pédagogique et technologique et plus spécifiquement de la formation en alternance pour les publics éloignés de l’emploi.  La préparation opérationnelle à l’alternance nous semble la voie à suivre afin d’assurer dans les métiers du numérique un apprentissage réussi au sein de l’entreprise. WebForce3 a toujours œuvré à former ses publics dans une démarche d’inclusion, pour que le numérique soit un vecteur d’emploi pour tous et ainsi contribuer à une Tech plus inclusive, mixte et durable » souligne Alain Assouline, président de WebForce3.

 

  • Le développement de compétences relationnelles, pour maîtriser les savoir-être et postures professionnels adéquats.
    • Pour cela, Social Builder a mené le recrutement des apprenantes, développé des modules de formation dédiés au leadership et aux compétences professionnelles, intégré du mentorat et formé l’ensemble de l’école (apprenantes, mentor.e.s, formateur.rice.s) à l’inclusion.

« Nous sommes très fier.ère.s de contribuer à la création de l’école Business Apps aux côtés de Microsoft et Webforce3. Nous sommes convaincu.e.s que la reconversion professionnelle apporte une réponse concrète aux problématiques d’emploi, et en particulier pour les femmes qui sont encore trop souvent peu présentes dans les métiers du numérique. Cette nouvelle école inclusive et professionnalisante va accélérer l’employabilité des femmes dans les métiers du numérique et accroître la mixité du secteur, cause pour laquelle nous œuvrons avec nos partenaires depuis 10 ans. » déclare Emmanuelle Larroque, fondatrice et directrice générale de Social Builder.

 

Pour plus d’inclusion et de mixité dans les métiers du numérique

Véritable tremplin pour les profils éloignés de l’emploi, l’Ecole Business Apps se positionne comme une suite de parcours pour des apprenants ayant déjà un premier bagage dans le développement.

Convaincu que nous pouvons toutes et tous contribuer à façonner le monde de demain, et que le progrès technologique a tout à gagner de la diversité des talents, Microsoft s’engage depuis plusieurs années en faveur de l’égalité des chances et d’un meilleur accès au numérique. C’est pourquoi l’Ecole Business Apps a pour priorité de favoriser l’employabilité de toutes et tous, quel que soit son parcours, genre ou âge.

« Inclusion, égalité entre les femmes et les hommes et égalité des chances sont des enjeux au cœur de mon ministère. Pour renforcer l’accès de tous les talents aux opportunités offertes par le secteur de la tech, j’ai l’intime conviction que le premier défi à relever est celui de l’éducation et de la formation. Je salue dès lors aujourd’hui l’engagement de Microsoft, WebForce3, Social Builder et Avanade qui se sont mobilisés pour créer l’École Business Apps Microsoft avec une première promotion 100% féminine. Cette initiative démontre que le numérique – et la promesse d’inclusion qu’il porte en lui – peut constituer un accélérateur de la diversité et faire rimer justice sociale et compétitivité. » a déclaré Élisabeth Moreno, ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité́ entre les femmes et les hommes, de la Diversité́ et de l’Égalité́ des chances.

Une première promotion en partenariat avec l’entreprise Avanade France

C’est dans ce cadre que Microsoft inaugure la première promotion de l’Ecole Business Applications,100% féminine, composée de 18 demandeuses d’emploi de six nationalités différentes, en partenariat avec Avanade. Cette session est également soutenue par la Mairie de Paris dans le cadre du dispositif Paris Code. Les apprenantes seront notamment formées aux pratiques inclusives et apprendront à repérer et déconstruire les stéréotypes. Les promotions ultérieures seront à minima mixte paritaires (50% de femmes et 50% d’hommes). Les entreprises qui accueilleront les apprenants seront également formées pour créer les conditions d’une bonne intégration de ces derniers dans leur futur environnement de travail.

« Inclusion, égalité entre les femmes et les hommes et égalité des chances sont des enjeux au cœur de mon ministère. Pour renforcer l’accès de tous les talents aux opportunités offertes par le secteur de la tech, j’ai l’intime conviction que le premier défi à relever est celui de l’éducation et de la formation. Je salue dès lors aujourd’hui l’engagement de Microsoft, WebForce3, Social Builder et Avanade qui se sont mobilisés pour créer l’École Business Apps Microsoft avec une première promotion 100% féminine. Cette initiative démontre que le numérique – et la promesse d’inclusion qu’il porte en lui – peut constituer un accélérateur de la diversité et faire rimer justice sociale et compétitivité. » a déclaré Élisabeth Moreno, ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité́ entre les femmes et les hommes, de la Diversité́ et de l’Égalité́ des chances.

 

Six raisons de recruter en alternance dans les métiers du numérique

L’alternance permet de recevoir à la fois un enseignement théorique dans un établissement de formation et d’acquérir des compétences pratiques en entreprise. L’alternance constitue un véritable levier de recrutement dans les métiers du numérique et permet de fédérer vos équipes autour de l’innovation et du partage de connaissances. Zoom sur les six avantages de l’alternance pour votre entreprise.

 

#1 Des aides financières au recrutement en alternance

 

Jusqu’à 8 000 euros d’aides à l’embauche jusqu’au 31 décembre 2021. 

Bénéficiez d’une aide de l’Etat de 5 000 à 8 000 euros par an qui couvre 80 % à 100 % du salaire de l’alternant de 18 à 29 ans révolus la première année (pour les contrats d’apprentissage et de professionnalisation). Grâce au plan de relance et la campagne #1jeune1solution, l’apprentissage devient un soutien pour votre entreprise. En savoir plus sur les conditions.

A l’occasion du lancement de la campagne de communication du plan #1 jeune1solution, la ministre du travail a annoncé le 15 mars 2021 que cette aide serait prolongée jusqu’à fin décembre 2021. « Parce qu’elles ont joué un rôle déterminant pour l’emploi des jeunes ces derniers mois face à la crise, les aides à l’embauche et à l’apprentissage du plan #1jeune1solution sont prolongées. » a indiqué la ministre.

Financement de la formation et prise en charge de l’encadrement par l’OPCO

Calculez vos aides et le coût de votre futur talent sur alternance.emploi.gouv.fr

Et pour les personnes en situation de handicap ?

Aide à l’embauche en alternance en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, mais aussi si vous envisagez de recruter une personne handicapée en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Ces deux dernières aides sont cumulables avec les aides déjà mises en place par le gouvernement pour ce type de contrats.

Vous pouvez aussi découvrir toutes les aides en 2021 dédiées au recrutement de personnes en situation de handicap.

 

#2 L’alternance, comme réponse à vos problématiques de recrutement.

Plus votre entreprise est petite, plus les difficultés et les enjeux sont grands. 82 % des PME déclarent avoir des difficultés de recrutement (BPI France Le Lab, 2019). Pourtant, et selon une étude de la CCI 86% des entreprises sont satisfaites de l’alternance et 80 % estiment qu’elle permet d’éviter des erreurs.

Les problématiques de recrutement sont multiples :

  • Comment trouver le bon candidat ?
  • Comment les attirer et se différencier vis-à-vis des autres entreprises ?
    • Problème de sourcing
    • Manque de visibilité externe
  • Comment gérer les nouvelles attentes des candidats sur l’environnement de travail ?
  • Les profils techniques sont difficiles à recruter notamment à cause des niveaux de salaire
  • Une fois embauché, comment les fidéliser ?
      • Les recrutements sont consommateurs de temps
      • Les profils sont plus volatiles

Dans un contexte de guerre des talents, voir de pénurie, l’alternance est le moyen de recruter à l’issu de la période de formation des collaborateurs immédiatement opérationnels en minimisant les risques.

Revisionnez notre webinar sur le recrutement en alternance

 

#3 Recruter en alternance dans le numérique : une approche centrée sur la compétence !

L’alternance est un formidable levier pour recruter des talents opérationnels et motivés. Avoir recours à l’alternance répond à plusieurs objectifs : repérer les talents à recruter, insuffler une nouvelle dynamique aux équipes ou encore bénéficier d’une ressource qui monte en compétences.

Des compétences solides et à jour en hard skills et sof skills

  • Des programmes pédagogiques construits en réponse aux besoins en compétences des entreprises
  • Vous recrutez un.e alternant.e qui dès le premier jour apporte ses compétences techniques, sa connaissance de l’écosystème digital et des softskills adaptées à vos attentes.
  • Des compétences pratiques acquises lors des nombreux projets réalisés individuellement et en groupe dans le cadre de la formation.

Des profils en devenir ou atypique

  • Des jeunes, curieux et vifs d’esprit, qui ont envie d’intégrer rapidement le monde du travail.
  • Des personnes en reconversion : la polyvalence, les soft skills et la fiabilité en plus

Une culture de l’auto-apprentissage pour se former en permanence

Pour répondre aux enjeux et évolution du marché, vos talents doivent souvent mettre à jour leurs connaissances. L’approche WebForce3 intègre la culture d' »apprendre à apprendre ». Les apprenants développent alors des compétences techniques, transverses et relationnelles mises à jour sur la culture numérique, les technologies, les outils et les méthodes de travail.

#4 Des profils opérationnels dès leur premier jour chez vous.

Les apprenants de WebForce3 répondent à vos besoins en compétences numériques, soft skills et codes de l’entreprise dès leur premier jour chez vous. Vous formez un.e alternant.e et vous préservez le talent à l’embauche qui comprend vos codes, vos process, vos activités et votre culture.

WebForce3 vous propose une innovation pédagogique adaptée aux métiers du numérique ; la meilleure alliance entre la formation intensive en bootcamp et l’alternance.

Vous recrutez en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation d’un an, soit 19 semaines de cours et 33 semaines en entreprise. Avec le rythme suivant :

  • 3 mois de formation intensive préparatoire
  • 9 mois d’alternance à raison de 6 semaines entreprise et 1 semaine à l’école

Dans les thématiques métiers suivantes :

  • Développement – Programmation – Intelligence Artificielle – Data Analyse – DevOps
  • Marketing digital – Réseaux sociaux – Web Design
  • Systèmes Réseaux – Assistance Informatique – Cybersécurité

 

#5 Le profil atypique : une véritable force et du sens dans vos équipes

46% des français sont prêts à se reconvertir dans les métiers du numérique (sondage réalisé en juin 2020 par Syntec Numérique avec YouGov France). Les profils atypiques répondent à un fort éveil intellectuel, une motivation et une implication riche pour votre entreprise.

  • Les attraits rationnels les intéressent moins (salaire, avancement…)
  • Une vision différente : sang neuf, regard extérieur, éveil transverse
  • Polyvalence : compétences transverses et transférables
  • Il apprend vite, s’adapte vite.
  • Il est motivé : il veut montrer qu’il vaut autant que les autres. Il va donner le meilleur de lui-même et stimuler les autres.
  • Cela évite le clonage des collaborateurs : il dynamise l’équipe. C’est la somme des expériences, des compétences qui font avancer votre entreprise.

Vous créez une dynamique interne de vos équipes, une culture de la transmission et la fédération de vos équipes. Recruter en alternance de nouveaux talents issus de tous les horizons constitue un élément dynamisant qui apporte un regard neuf aux métiers et à l’entreprise.

#6 Un recrutement simple et facilité

WebForce3 vous accompagne dans la sélection. Nous vous aidons à identifier les compétences nécessaires et nous vous proposons les profils les plus adaptés à vos besoins. L’alternance vous permet de vous donner 12 mois pour évaluer le potentiel de nos apprenants et les embaucher à la suite du contrat. Parmi nos services :

  • Profiling & matching de CV
  • Offres diffusées sur notre site carrières JobTeaser
  • Jobdating
  • Appui au recrutement
  • Aide à la mise en place du contrat
  • Suivi personnalisé
  • Interlocuteur dédié

WebForce3 assure un suivi continu des alternants pendant la formation et pendant la période d’alternance.

  • Suivi en entreprise des alternants ou stagiaires
  • Echanges réguliers Entreprise / Apprenant / WebForce3
  • Plateforme web d’échanges
  • Adaptation des formations

 

En savoir plus :

Se former en alternance

Le portail de l’Alternance

L’aisance numérique : un facteur de résilience des entreprises post-covid

L’année 2020 aura marqué de profonds changements structurels, organisationnels et métiers, auxquels les RH et salariés doivent faire face. Digitalisation des métiers, nouvelles compétences, nouveaux horizons organisationnels… Dans cet article, nous détaillerons ensemble les facteurs clés qui assureront la véritable résilience des entreprises pour assurer leur pérennité et l’innovation.

 

Mutation numérique et pénurie de talents qualifiés, que faut-il en retenir ?

 

Enjeux RH : Adapter, évoluer, donner du sens

Fin d’année 2020, pendant le contexte de confinement généralisé, c’était 5,1 millions de salariés en télétravail soit +165% d’augmentation du travail à distance. La question de la formation, de l’évolution des compétences mais aussi de la performance et du bien-être des équipes ont été fortement mis en avant. Ainsi, un nouvel environnement de travail s’impose et vient transformer les besoins en compétences et outils de travail. Selon une étude de Deskeo :

  • Formation : 89% des équipes signalent manquer d’outils et de compétences numériques pour télétravailler.
  • Recrutement et Fidélisation : face à la guerre des talents, il est nécessaire de recruter des jeunes talents opérationnels en alternance puis de les fidéliser pour leur expertise métier
  • Compétences & dialogue social : 76% des salariés se disent prêts à se reconvertir et à évoluer dans leur métier
  • Cohésion & performance : 49% estiment que la culture digitale et la cohésion entre les équipes permet d’être plus productif

À court terme, il s’agit pour les employeurs d’adapter le ou la salarié.e aux besoins immédiats du poste de travail; on améliore l’existant (formation à un nouveau logiciel, formations obligatoires ou règlementaires, prise en compte du contexte immédiat, etc.). À moyen terme, on accompagne et facilite le changement  ; on prépare l’avenir (développement de potentiels, réorganisation d’un service, perfectionnement métier, etc.) À long terme, on anticipe (changement de “culture”, prévention de risques d’inadaptation, diversification de l’activité, etc.)

 

Les entreprises accélèrent leur numérisation et leurs canaux de vente / fidélisation

Selon des sources 2020 de FEVAD, OpsRamp, Syntec Numérique et CINOV Numérique ; c’est 70% des entreprises qui ont réussi à maintenir voir à développer leurs activités grâce à l’utilisation des leviers de communication et de vente digitaux.

  • Augmentation du trafic web et mobile : petits commerces et grands groupes profitent de 94% de maintien d’activités dont 18% de développement de CA
  • Le e-commerce a le vent en poupe ! Le trafic Internet a augmenté de 70%, là où 76% des sites e-commerce ont enregistré une évolution de trafic pour 18% de CA en hausse (alimentaire, téléphonie, informatique, produits culturels ou éducatifs) et 94% des sites ont assuré une continuité des envois des commandes
  • Des DSI accélèrent ! 73% misent sur une évolution de leurs pratiques pour répondre aux forts enjeux organisationnels et de résilience liés à : la Cybersécurité, la mise en conformité RGPD, le Big Data et la Data Analyse, le Machine Learning et le Cloud.

 

L’aisance numérique, un facteur de résilience des entreprises

Face à tous ces changements structurels, organisationnels et métiers :

  • La culture numérique se renforce et crée de la cohésion et de l’engagement ;
  • Le travail augmenté par le cloud devient automatique pour plus de transversalité et pour plus d’innovation entre les équipes ;
  • La collaboration devient systématique, les outils collaboratifs et les soft skills deviennent incontournables ;
  • Les outils internes se “socialisent” pour plus d’efficacité et d’instantanéité
  • Les canaux de relation client se réinventent et se veulent personnalisés et hybrides pour répondre aux usages et comportements des individus (chatbot nourri à l’intelligence artificielle, agence physique, téléphonie, réseaux sociaux, vidéo, Live…)
  • La sécurité des données s’approfondit pour répondre à la conformité du RGPD et à la protection des ressources face aux cyberattaques ;
  • Le numérique favorise la création de nouveaux partenariats et opportunités business

 

 

A chaque métier son augmentation numérique

 

Anciennement appelé Développeur.se, Webmaster ou Informaticien.ne, les métiers du développement et de la programmation évoluent très vite et se scindent en plusieurs spécialités. Aujourd’hui, les entreprises recrutent des :

  • Développeur.se web
  • Développeur.se mobile
  • Concepteur.rice Développeur.se d’Applications métiers
  • Développeur.se en Intelligence Artificielle
  • Développeur.se Data
  • spécialisé sur des technologies spécifiques : Javascript, Python, Java, Symfony, Swift…

 

L’historique métier de chefferie de projet plutôt spécialisé dans un domaine (communication, événementiel, AMOA, technique, webmaster…) se veut désormais transverse pour plus de maitrise et de cohérence entre les différentes dominantes. Aujourd’hui les entreprises recrutent plutôt des chef.fe de projet spécialisés dans le digital :

  • Chef.fe de projet digital en agence ou cabinets de conseil
  • Content Manager (création de contenu, rédaction web, techniques SEO, webmaster, création vidéo, visuels…)
  • Community Manager (animation, modération, rédaction social media, statistiques social media, création vidéo, stories, visuels…)
  • Chargé.e de communication digitale en TPE, PME, startups…

 

Les métiers des systèmes et réseaux sont fortement impactés par tous les enjeux liés à la cybersécurité et au cloud. De nouveaux outils et nouvelles méthodes viennent enrichir les compétences techniques. Le métier de DevOps, qui concilie systèmes et programmation, devient alors très recherché…

 

Les métiers du bâtiment se digitalisent en intégrant toutes les pratiques du BIM (Building Information Modeling) permettant la modélisation des données du bâtiment, d’une structure, d’un édifice ou d’un ouvrage. Cette culture du BIM vient créer la transversalité et la cohésion des métiers au sein d’un même projet.

 

 

 

Témoignage de l’entreprise Geekeur. L’alternance pour allier performance et sens dans les équipes

Elisabeth Amarin est graphiste au sein de l’agence Geekeur. Cette entreprise, située à Strasbourg (Grand Est), a recruté Joanna HOFFMANN, apprenante de l’école WebForce3 Strasbourg, en contrat d’alternance dans le domaine du Développement Web et Web Design et du Marketing Digital.

Si le commun des mortels sait ce qu’est un Codeur, l’agence de communication Geekeur est à l’image de son nom de marque : une entreprise originale dans laquelle l’humain est au centre de l’innovation et de la passion “numérique”. Avec Elisabeth, nous discutons de leur ADN, de leur démarche RSE, de la parité de leurs équipes, du sens donné au recrutement en alternance, des compétences… Nous vous invitons aussi à découvrir son super portfolio Behance. Témoignage.

 

Pouvez-vous présenter votre entreprise, votre activité, votre ADN ?

Geekeur est une jeune agence strasbourgeoise de communication 360°, notamment spécialisée dans le digital. Ce qui signifie que notre activité est large. Nous proposons des prestations qui vont de la création d’un logo, d’une identité visuelle jusqu’au développement d’un site internet ou d’une application mobile et sa mise en production.

Chez Geekeur, les maître-mots sont l’ouverture d’esprit, de la parole et de l’imagination au sein de l’équipe. Et au cœur de nos projets : l’innovation, pour que chacun de nos clients ait un accompagnement personnalisé et une solution unique qui le démarque de toute concurrence. Ainsi que d’atteindre la réussite de nos clients !

 

Quelle place prend le numérique dans vos activités ?

Le numérique a clairement une place importante dans notre agence, car il couvre à la fois nos outils de travail, nos expertises et notre domaine d’activité. Il est donc nécessaire de comprendre et d’interagir fréquemment voire quotidiennement avec les supports et usages du numérique, afin de mieux comprendre leur fonctionnement.

 

Travaillez-vous sur des technologies spécifiques ? Avez-vous une organisation spécifique de vos équipes tech et marketing ?

Concernant les technologies, l’équipe de développement de Geekeur utilise principalement les langages React Native, Type Script et Firebase. Quant à l’organisation, nous avons mis en place la méthode Agile afin de favoriser la meilleure collaboration équipe – client.

 

Vous avez recruté notre apprenante Joanna Hoffmann en apprentissage dans le métier de Développeuse Web et Web Mobile. Pourquoi avez-vous choisi de recruter en alternance ? Quels sont pour vous les avantages de ce dispositif ?

En tant que jeune agence de communication, il était important pour nous d’agrandir notre équipe de création afin d’avoir le plus de cordes à notre arc en termes de compétences. En recrutant Joanna Hoffmann en alternance, il nous était donc possible d’en acquérir davantage.

Qui plus est, comme dit précédemment, Geekeur est une agence qui prône l’ouverture d’esprit et cela passe aussi par l’échange, la transmission et l’apprentissage ainsi que par une volonté constante d’apprendre et donc d’évoluer. C’est pourquoi nous souhaitons aider les étudiants à se former au sein de notre entreprise, mais que ces derniers nous transmettent également des savoirs par leurs expériences et leurs formations pour nous améliorer.

Le rythme de l’alternance est aussi pour nous un réel avantage, car en étant 3 semaines à l’agence et 1 semaine en cours, il est possible pour Joanna d’être mieux investie dans les projets et d’être productive.

 

“Une parité parfaite des équipes. La tolérance et la diversité au cœur du recrutement de Geekeur.”

 

Sur quels projets et compétences intervient votre apprentie ?

Grâce à la formation qu’elle suit aujourd’hui à l’école WebForce3 et ses expériences personnelles dans le graphisme, Joanna est déjà intervenue sur de nombreuses missions telles que la création de logo et d’univers graphique ainsi que sur le maquettage d’une application.

Elle sera également amenée à s’occuper de l’intégration front-end en collaboration avec les autres développeurs de l’agence.

 

“ L’alternance : pour développer des compétences, apprendre des jeunes et transmettre.”

 

Qu’est-ce que cette expérience de recrutement vous apporte, au niveau de votre équipe, et plus généralement pour votre entreprise ?

Grâce à ce recrutement, notre productivité a augmenté ! De manière plus générale, cela nous a permis de créer un pont entre la partie graphisme et la partie développement dans nos activités.

 

Quelle place prennent les sujets de la diversité et de la parité dans votre entreprise ?

Je pense que la question de la diversité et de la parité des équipes ne devrait même pas se poser, cela devrait être automatique dans n’importe quel domaine.

Chez Geekeur, notre équipe est mixte à parts égales. Elle est composée d’individus d’origines différentes. Nous avons la conviction que les différences de culture et d’expérience ne sont pas des faiblesses mais, au contraire, une réelle force. En partageant nos expériences, cela nous permet d’évoluer en tant qu’individu et en tant qu’équipe. Le respect et la tolérance sont évidemment deux aspects très importants pour le bon fonctionnement de l’agence.

 

“De la rigueur, de l’autonomie et de l’implication dans le projet de développement de l’agence.”

 

Avez-vous une démarche RSE ? Quelles sont vos actions ?

La RSE est effectivement un autre sujet qui compte pour nous mais nous ne pouvons pas affirmer avoir à ce jour une stratégie bien définie. À terme, nous aimerions développer notre stratégie, notamment, au niveau de l’équité sociale et économique.

A notre échelle, nous essayons de mettre en place de petites habitudes afin de limiter notre consommation énergétique. Par exemple, au niveau de la préservation de l’environnement : nous nous efforçons à ne pas allumer les lumières dans les pièces inutilisées, à réguler la consommation du chauffage…

 

Quelles sont les qualités indispensables que vous recherchez chez un·e candidat·e qui postule pour une alternance au sein de votre entreprise ?

Pour postuler chez Geekeur, il n’y a pas de profil type mais il est néanmoins préférable qu’un candidat soit réactif, capable de s’adapter, rigoureux, autonome et qu’il ait un bon esprit de leadership.

Nous ne demandons pas à nos employés d’être parfaits, mais à partir du moment où il y a une réelle motivation de s’impliquer afin de faire prospérer l’agence et une volonté de se former, postulez !

 

Quelles sont vos ambitions futures en termes de recrutement et de développement ? Avez-vous une actualité phare à nous partager ?

Dans un futur proche, nous souhaiterions agrandir davantage notre équipe, par le recrutement de stagiaires pour des stages d’immersion ou de découverte, allant de quelques semaines à quelques mois.

Nous sommes également ouverts au recrutement d’alternants sur des périodes plus longues pouvant aller de 6 mois à 2 ans !

 

En 3 mots, recruter avec l’école WebForce3, c’est…

Des profils, un échange et une passerelle.

WebForce3 rejoint la mobilisation « Les entreprises s’engagent » de #1 jeune1solution

Le réseau des 50 écoles WebForce3 rejoint la mobilisation « Les entreprises s’engagent pour les jeunes » de la campagne du Gouvernement #1jeune1solution pour favoriser la formation et l’emploi des jeunes, sur tous les territoires. En quelques semaines seulement, plus de 2 300 entreprises ont déjà rejoint cette mobilisation. Cette initiative constitue une nouvelle étape dans la mobilisation, plus large, qu’illustre cette communauté pour la construction d’une société plus inclusive.

Revisionnez le direct du 01 mars 2021 avec l’intervention du Président de la République française Emmanuel Macron.