L'aisance numérique : un facteur de résilience des entreprises post-covid
06 Mars 2021 EntreprisesSociété

L'aisance numérique : un facteur de résilience des entreprises post-covid

Partager

L’année 2020 aura marqué de profonds changements structurels, organisationnels et métiers, auxquels les RH et salariés doivent faire face. Digitalisation des métiers, nouvelles compétences, nouveaux horizons organisationnels… Dans cet article, nous détaillerons ensemble les facteurs clés qui assureront la véritable résilience des entreprises pour assurer leur pérennité et l’innovation.

 

Mutation numérique et pénurie de talents qualifiés, que faut-il en retenir ?

 

Enjeux RH : Adapter, évoluer, donner du sens

Fin d’année 2020, pendant le contexte de confinement généralisé, c’était 5,1 millions de salariés en télétravail soit +165% d’augmentation du travail à distance. La question de la formation, de l’évolution des compétences mais aussi de la performance et du bien-être des équipes ont été fortement mis en avant. Ainsi, un nouvel environnement de travail s’impose et vient transformer les besoins en compétences et outils de travail. Selon une étude de Deskeo :

  • Formation : 89% des équipes signalent manquer d’outils et de compétences numériques pour télétravailler.
  • Recrutement et Fidélisation : face à la guerre des talents, il est nécessaire de recruter des jeunes talents opérationnels en alternance puis de les fidéliser pour leur expertise métier
  • Compétences & dialogue social : 76% des salariés se disent prêts à se reconvertir et à évoluer dans leur métier
  • Cohésion & performance : 49% estiment que la culture digitale et la cohésion entre les équipes permet d’être plus productif

À court terme, il s’agit pour les employeurs d’adapter le ou la salarié.e aux besoins immédiats du poste de travail; on améliore l’existant (formation à un nouveau logiciel, formations obligatoires ou règlementaires, prise en compte du contexte immédiat, etc.). À moyen terme, on accompagne et facilite le changement  ; on prépare l’avenir (développement de potentiels, réorganisation d’un service, perfectionnement métier, etc.) À long terme, on anticipe (changement de “culture”, prévention de risques d’inadaptation, diversification de l’activité, etc.)

 

Les entreprises accélèrent leur numérisation et leurs canaux de vente / fidélisation

Selon des sources 2020 de FEVAD, OpsRamp, Syntec Numérique et CINOV Numérique ; c’est 70% des entreprises qui ont réussi à maintenir voir à développer leurs activités grâce à l’utilisation des leviers de communication et de vente digitaux.

  • Augmentation du trafic web et mobile : petits commerces et grands groupes profitent de 94% de maintien d’activités dont 18% de développement de CA
  • Le e-commerce a le vent en poupe ! Le trafic Internet a augmenté de 70%, là où 76% des sites e-commerce ont enregistré une évolution de trafic pour 18% de CA en hausse (alimentaire, téléphonie, informatique, produits culturels ou éducatifs) et 94% des sites ont assuré une continuité des envois des commandes
  • Des DSI accélèrent ! 73% misent sur une évolution de leurs pratiques pour répondre aux forts enjeux organisationnels et de résilience liés à : la Cybersécurité, la mise en conformité RGPD, le Big Data et la Data Analyse, le Machine Learning et le Cloud.

 

L’aisance numérique, un facteur de résilience des entreprises

Face à tous ces changements structurels, organisationnels et métiers :

  • La culture numérique se renforce et crée de la cohésion et de l’engagement ;
  • Le travail augmenté par le cloud devient automatique pour plus de transversalité et pour plus d’innovation entre les équipes ;
  • La collaboration devient systématique, les outils collaboratifs et les soft skills deviennent incontournables ;
  • Les outils internes se “socialisent” pour plus d’efficacité et d’instantanéité
  • Les canaux de relation client se réinventent et se veulent personnalisés et hybrides pour répondre aux usages et comportements des individus (chatbot nourri à l’intelligence artificielle, agence physique, téléphonie, réseaux sociaux, vidéo, Live…)
  • La sécurité des données s’approfondit pour répondre à la conformité du RGPD et à la protection des ressources face aux cyberattaques ;
  • Le numérique favorise la création de nouveaux partenariats et opportunités business

 

 

A chaque métier son augmentation numérique

 

Anciennement appelé Développeur.se, Webmaster ou Informaticien.ne, les métiers du développement et de la programmation évoluent très vite et se scindent en plusieurs spécialités. Aujourd’hui, les entreprises recrutent des :

  • Développeur.se web
  • Développeur.se mobile
  • Concepteur.rice Développeur.se d’Applications métiers
  • Développeur.se en Intelligence Artificielle
  • Développeur.se Data
  • spécialisé sur des technologies spécifiques : Javascript, Python, Java, Symfony, Swift…

 

L’historique métier de chefferie de projet plutôt spécialisé dans un domaine (communication, événementiel, AMOA, technique, webmaster…) se veut désormais transverse pour plus de maitrise et de cohérence entre les différentes dominantes. Aujourd’hui les entreprises recrutent plutôt des chef.fe de projet spécialisés dans le digital :

  • Chef.fe de projet digital en agence ou cabinets de conseil
  • Content Manager (création de contenu, rédaction web, techniques SEO, webmaster, création vidéo, visuels…)
  • Community Manager (animation, modération, rédaction social media, statistiques social media, création vidéo, stories, visuels…)
  • Chargé.e de communication digitale en TPE, PME, startups…

 

Les métiers des systèmes et réseaux sont fortement impactés par tous les enjeux liés à la cybersécurité et au cloud. De nouveaux outils et nouvelles méthodes viennent enrichir les compétences techniques. Le métier de DevOps, qui concilie systèmes et programmation, devient alors très recherché…

 

Les métiers du bâtiment se digitalisent en intégrant toutes les pratiques du BIM (Building Information Modeling) permettant la modélisation des données du bâtiment, d’une structure, d’un édifice ou d’un ouvrage. Cette culture du BIM vient créer la transversalité et la cohésion des métiers au sein d’un même projet.