Présentation


Former des centaines, bientôt des milliers, de personnes sorties du système (décrocheurs, demandeurs d’emploi) aux métiers du web : forte d’un premier bilan positif, c’est le défi que Webforce3 entend relever en 2016 et dans les années à venir.

Comment ? Grâce au développement en France et à l’international d’un réseau de partenaires déployant au plus près des territoires son modèle d’école innovante, tournée vers l’employabilité.

<Un 1er bilan positif pour Webforce3 (2014-2015)>

Depuis sa création en 2014, Webforce3 propose une alternative aux cursus existants (Bac+3, +5) pour les métiers du web. En formant au code en 3 mois et demi, l’école jette un pont entre des jeunes talentueux et motivés, sortis du système, et ces métiers issus de la révolution numérique.

Pour Alain Assouline, président de l’école : « Webforce3 s’inscrit dans un dispositif global de lutte contre le chômage. Notre mission est double : offrir une solution alternative, notamment aux décrocheurs d’après BAC, et pallier le manque de main-d’œuvre qualifiée. L’école se positionne comme un tremplin pour l’emploi et répond au besoin croissant de talents des entreprises. »

Les premiers résultats sont au rendez-vous. Dès l’origine, cette formation au métier de développeur-intégrateur a su attirer les profils divers pour lesquels elle a été conçue : demandeurs d’emploi et étudiants décrocheurs d’abord, mais aussi quelques informaticiens souhaitant se mettre à jour. Les apprentis codeurs apprécient la dimension opérationnelle des enseignements prodigués (Html5, CSS3, Mysql ou Php avancé) par des professionnels du web. Webforce3 enregistre dès lors une forte hausse des candidatures. 

< Webforce3 accélère son déploiement en France et à l’international  >

Fin 2015, Webforce3 comptait 4 écoles à Paris et en région parisienne (4ème et 10ème arrondissements, Nanterre et Villeneuve-la-Garenne).

Une formation a également démarré à Hirson, en Picardie, début septembre 2015. Webforce3 a ensuite ouvert au dernier trimestre 2015 une série de nouvelles écoles en France : à Piennes (Lorraine), à Bordeaux (Aquitaine) et à Louviers (Normandie), ainsi qu’au Luxembourg.

Pour réussir son déploiement accéléré de façon maîtrisée, Webforce3 a créé en juillet un réseau de franchises. Souhaitant affirmer sa dimension novatrice, ce réseau a opté pour une franchise qui s’engage à respecter les principes de l’économie sociale et solidaire et qui invite chacun de ses partenaires franchisés à en faire de même.

Au cours de la période récente, Webforce3 enregistre ainsi de nombreuses demandes d’affiliation de franchisés aux profils divers : entrepreneurs, associations et chambres de commerce.

Webforce3 compte sur l’ouverture de nombreuses écoles supplémentaires en 2016.
A Paris, tout d’abord, où une nouvelle école de 3 classes a ouvert ses portes dès janvier, sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul. En Espagne, également, où une formation démarrera non loin de Barcelone dès le mois de février.
Et rapidement sur d’autres territoires en France – en région parisienne toujours (Yvelines, etc.), mais aussi en Auvergne, Bourgogne, Bretagne, Nord-Pas-de-Calais, Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes, Var, etc.) – et à l’international, notamment en Tunisie.